Analyse

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1977 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
PRÉVENTION DES INFECTIONS LIÉES AUX DISPOSITIFS ET ACTES INVASIFS

Paula Bréhaut– IBODE Hygiéniste Contrôle Épidémiologie Prévention de l’Infection Hôpital Albert Chenevier-Henri Mondor
CEPI - 2011

INDICATIONS DES DISPOSITIFS MEDICAUX

= PRESCRIPTION MÉDICALE

RÔLE INFIRMIER DE SURVEILLANCE ET DE SIGNALEMENT AUPRÈS DE L’ÉQUIPE MÉDICALE

CEPI - 2011

1

RE-EVALUER L’INDICATIONQUOTIDIENNEMENT

Analyse préliminaire bénéfice/risque L’indication du dispositif est elle encore justifiée? Peut-il être remplacé par un autre procédé (per os/IV…) ?

CEPI - 2011

AU QUOTIDIEN SURVEILLER

Selon le dispositif: surveillance plusieurs fois par jour Surveillance spécifique : locale, apparition de signes cliniques, généraux,… Retrait selon la prescription

CEPI - 2011

2 PRÉVENTION DES PRINCIPALES INFECTIONS LIEES AUX DISPOSITIFS ET ACTES INVASIFS Une enquête nationale de prévalence (ENP) des infections nosocomiales a été réalisée en France en 2006. La prévalence des infections nosocomiales était de 5,38 (patients infectés 4,97). Lors de cette enquête 3 localisations représentaient 59% des infections nosocomiales.

CEPI - 2011

PRÉVENTION DES PRINCIPALESINFECTIONS LIEES AUX SOINS INVASIFS ET ACTES INVASIFS

-

Les Les Les Les

infections urinaires (30%) infections de site opératoire ou ISO (14 %) pneumopathies (15 %) bactériémies liées aux cathéters (4%)

CEPI - 2011

3

CEPI - 2011

PRÉVENTION DES PRINCIPALES INFECTIONS LIEES AUX SOINS INVASIFS ET ACTES INVASIFS

Pour chacune d’entre elles, il existe des facteurs de risques liés : aupatient (âge, immuno-suppression, pathologies chroniques associées..), aux procédures de soins à l’environnement et à l’organisation des soins

CEPI - 2011

4

INFECTIONS URINAIRES (IU, les plus fréquentes)

CEPI - 2011

Source : L’Infection liée aux soins Marie-Laure Joly-Guillou et Bernard Régnier Editions Biomérieux

IU: Définitions (1)

CEPI - 2011

5

IU: Définitions (2)CEPI - 2011

Facteurs de Risque (1)

Présence d’un sondage (dans 80% des cas), si durée du sondage > 7 jours = risque d’infection multiplié par 10 dans 50% des cas Risque plus élevé après 65 ans Les services de Réanimation et de Chirurgie

CEPI - 2011

6

Facteurs de Risque (2)

Manipulations et/ou ruptures du système clos Rupture de la position déclive du système de drainage(reflux) Le sexe féminin (urètre court) Certaines pathologies sous-jacentes

CEPI - 2011

LES GERMES LES PLUS COURANTS RESPONSABLES DES INFECTIONS URINAIRES

ENP 2006

Escherichia coli 46 % Enterococcus spp. 10% Pseudomonas aeruginosa 8%

CEPI - 2011

7

LES ZONES A RISQUE DE CONTAMINATION

CEPI - 2011

IU: Prévention (1)

Limiter les indications et la durée du sondage, réévaluerl’indication au quotidien.

CEPI - 2011

8

IU: Prévention (2)

La pose : il est préférable que l’opérateur ait un aide. Préparation du soin au préalable. Réaliser une toilette antiseptique avant la pose, Respecter le type de gants (de soins non stériles, de soins stériles) et leur changement, Réaliser une antisepsie cutanée large, Utiliser du matériel stérile, Respecter une asepsie stricte,Réaliser l’ hygiène des mains avec un produit hydroalcoolique.

CEPI - 2011

IU: Prévention (3)

Les manipulations : respecter les règles d’asepsie stricte (hygiène des mains, changement de gants…) Les prélèvements : à travers l’opercule de prélèvement après désinfection de celui-ci.

CEPI - 2011

9

IU: Prévention (4)

Respecter le système clos (100 % des cas bactériurie dans les 4jours si rupture) Hydrater +++ → Vidange vésicale = limite la prolifération bactérienne Respecter la position déclive du système de drainage Fixer correctement la sonde (cuisse pour la femme, abdomen pour l’homme)

CEPI - 2011

IU: Prévention (5)

Vérifier la perméabilité de la sonde et l’aspect des urines Surveiller les constantes (température, pouls) Suspendre le collecteur au lit...
tracking img