Analyses poetiques

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 33 (8128 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 juillet 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
« ODE A CASSANDRE » de RONSARD: LECTURE ANALYTIQUE

Ode à Cassandre

Mignonne, allons voir si la rose
Qui ce matin avait déclose
Sa robe de pourpre au soleil,
A point perdu cette vêprée
Les plis de sa robe pourprée,
Et son teint au vôtrepareil.

Las ! voyez comme en peu d’espace,
Mignonne, elle a dessus la place,
Las ! las ! ses beautés laissé choir !
Ô vraiment marâtre Nature,
Puisqu’une telle fleur ne dure
Que du matin jusques au soir !

Donc, si vous me croyez, mignonne,
Tandis quevotre âge fleuronne
En sa plus verte nouveauté,
Cueillez, cueillez votre jeunesse :
Comme à cette fleur la vieillesse
Fera ternir votre beauté.

Pierre de Ronsard, Amours (1553), puis Odes
(sous le titre « A sa maîtresse » 1584)

1° LECTURE MAGISTRALE
2° REACTIONSDE LA CLASSE à Tableau àPLAN :

I. Une scène vivante
II. Une entreprise de séduction
III. Une leçon de vie

INTRODUCTION : Ronsard, « Prince des poètes » et « Poète des princes » a chanté le thème de l’amour à travers ses poèmes, intitulés Les Amours et consacrés à des femmes aimées, dont les plus connues sont Cassandre Salviati, rencontré lors d’une fête à la cour de Henri II MarieDupin, jeune paysanne, morte à 20 ans, et Hélène de Surgères qu’il sera chargé, par la reine Catherine de Médicis d’immortaliser dans ses poèmes pour la distraire de la mort de son fiancé. Ce poème est le 17ème du premier livre des Odes, consacré à Cassandre. Il est constitué de 3 sizains d’octosyllabes, dont les 2 premiers forment un diptyque mettant en scène une rose au début et à la fin desa vie. Le 3ème sizain évoque la leçon que le poète veut donner à Cassandre.

I. UNE SCENE VIVANTE: Pourquoi ? Parce que : 1) Des personnages
2) Un décor
3) Une histoire

1) Des personnages :
1-1 Le poète : -énonciateur à 1ère pers. du sing. (« me » v.12) à énoncé inclus dans la situation d’énonciation.
- narrateur interne à la scène à 1ère pers. du plur. (« allons » v.1)
2-1 « Mignonne » : - destinataire du discours du poète à apostrophe (v.1,8,11)
à 2ème pers. duplur. (« vôtre » v.6, « vous »v.13, « votre »v. 18)
- incluse dans la scène à « allons », « voyez »v.7, « votre »v.14.QUI EST-CE ? sens de « mignonne » : nom commun à personne mignonne (= qui a de la grâce, charmant, joli, gentil, caractérisant des enfants, des jeunes gens) ; terme d’affection.
Décalage entre les 2 personnages : rapport desupériorité du poète (âge) et d’intimité.
3-1 La rose : acteur principal de la scène : - désignée par sa catégorie (« la rose »v.1), son hyperonyme (« fleur »v.11,17) (hyperonyme : terme générique (fleur, animal…) # hyponyme : terme restreint (rose, chien…mammifère : hyperonyme de chien, mais hyponyme d’animal), par la 3ème pers. du sing. (« elle », + adj. poss. « sa », »ses »)...
tracking img