Anthropophage voltaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (283 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Anthropophage, Voltaire

Article de dictionnaire:

Classé par ordre alphabétique (lien avec l’article d’avant qui était amour « nous avons parlé d’amour » ligne 1)Mais pas de définition
Utilisation d‘exemples fictif (cyclopes) et pris dans le propre vie de l’auteur.
Marque de subjectivité: pronom « je », jugement et critique (vocspéjoratifs « vile récompense » ligne 12, « horreur » ligne 13 et « crimes » ligne 29)

Critique de la guerre (2ème paragraphe):

L’auteur relativise l’idée de manger des mortspar besoin par rapport à tué pour tué qui lui parait bien plus odieux.
Champ lexical de la guerre, il est présent a la fois pour les sauvages et les européens.
Voltaire utiliseun vocabulaire péjoratif pour critiquer la guerre tel que les européens la pratique: tuer pour tuer.

Critique de la religion (3ème paragraphe):

Champ lexical de lareligion
Voltaire dénonce le cotés obscurantiste de la religion fondé sur la superstition et des croyances absurdes qui conduisent à des crimes horribles (fanatisme de la religion)Parallélisme de construction ligne 27-28, il confronte les actes des européens à celle des sauvages.
La 1ère partie de la question rhétorique est détaillée pour choquer lelecteur (indignation de Voltaire) tandis qu’il minimise la pratique de l’anthropophagie

Pour relativiser la pratique de l’anthropophagie, voltaire utilise un argumenthistorique (ligne 21)
Il montre que l’Homme comme toutes les espèces animales est soumis aux lois de la nature, il a des besoin et doit les satisfaire pour survivre ( ligne 14-15 etligne 27)

Ligne 9-10-11, voltaire rapporte les paroles de la sauvage qui se justifie de la pratique de l’anthropophagie en montrant que cela fait partie de sa culture.
tracking img