Antigone

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4602 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’enseignement du français aux arabophones : quelques pistes pour la correction phonétique


A travers le présent travail, je vais essayer de répondre à une question que je trouve très importante lors de l’enseignement d’une langue étrangère. Elle peut être présentée comme suit : « Comment aider un apprenant à produire un son appartenant à une langue étrangère d’une manière, je ne dis pascorrecte, mais acceptable ? ». J’utilise dans cette question le mot « aider » et non pas « enseigner » parce qu’il s’agit ici de la production de l’apprenant, celui qui doit commettre un effort pour améliorer sa prononciation. La tâche de l’enseignant consiste à l’aider à atteindre cette fin.

On peut, peut – être, se demander pourquoi donne – t – on tant d’importance à la façon dont les apprenantsprononcent la langue étrangère, appelée la langue – cible. En effet une mauvaise articulation des sons peut changer le sens du message, voire bloquer l’intercompréhension entre les interlocuteurs. A partir de cette réponse, on peut formuler la question suivante : « Pourquoi l’apprenant rencontre – t – il des difficultés au niveau de la production de certains sons lors de l’apprentissage d’unelangue étrangère ? En réponse à cette question, on peut dire que bon nombre de ces difficultés peuvent être dues au fait que chaque langue a un système phonique qui lui est propre. Les différences existant entre les différentes langues généreraient, par conséquent, des différences aussi bien au niveau des habitudes articulatoires et / ou au niveau du système phonique, c’est – à – dire la présence oul’absence de certaines voyelles et / ou consonnes dans une langue et pas dans l’autre.

A – Les habitudes articulatoires :

La langue française est une langue à anticipation vocalique, alors que la langue arabe est une langue à anticipation consonantique. Cela veut dire qu’en français le point d’articulation de la consonne est influencé par la voyelle qui suit cette consonne. Par exemple, dansles mots « si » et « sous », nous avons deux réalisations différentes de la consonne / s /. L’anticipation vocalique peut être expliquée dans ce cas de la manière suivante : Pour articuler correctement le mot « si » il faut, tout d’abord, que les organes de la phonation, qui sont, entre autres, les lèvres et la langue, soient dans la position de la prononciation de la voyelle / i /, qui estantérieure, écartée et orale, Autrement dit, il faut que l’apprenant fasse comme s’il voulait commencer par la prononciation de la voyelle / i / . En d’autres termes, théoriquement, on commence par la consonne, mais dans la pratique, on commence par la voyelle. Par contre, la langue arabe est une langue à anticipation consonantique, c’est – à – dire, lors de l’articulation des consonnes, les lèvres semettent dans la position de la production de la consonne.

La majorité des voyelles françaises s’articulent dans la partie antérieure de la bouche, ce qui fait que le système phonique français est considéré comme étant antérieur, alors que le système phonique de la langue arabe est considéré comme étant postérieur. Cette différence au niveau du lieu d’articulation implique un changement au niveaudes habitudes articulatoires des apprenants lors de l’apprentissage de la langue française.

La prise de conscience par les apprenants de cette différence, par des exercices pratiques, peut les aider à produire les sons d’une manière acceptable.

B – La production des sons

Avant d’aborder ce point, on peut se demander pourquoi un apprenant n’arrive – t – il pas à prononcer correctement unson appartenant à une langue étrangère ?

Les phonéticiens répondent à cette question en parlant de ce qu’ils appellent « le crible phonologique » [1]qui signifie que « Tout individu est sourd au système phonologique de la langue étrangère “, c’est – à – dire, il saisit les sons appartenant à la langue étrangère par l’intermédiaire d’une espèce de filtre phonique construit à partir de son...
tracking img