Appareils de communication

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1618 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dossiers les technologies
Description d’un appareil de communication

o Introduction

Dans mon projet de Sciences et Technologies sur les technologies, je vais vous parler des appareils de communication, comme le GSM et l’ordinateur. Je vais vous expliquer comment fonctionnent ces appareils, leurs utilisations ainsi que leurs avantages et inconvénients.

Bonne lecture !

oComment fonctionnent les GSM

La téléphonie mobile permet de communiquer par téléphone sans être relié par câble à un central. Le téléphone mobile en lui-même (parfois simplement appelé « mobile »), est également nommé « téléphone portable » ou « portable », « téléphone cellulaire » (en Amérique du Nord), « GSM » (en Belgique),…etc.

La téléphonie mobile est fondée sur la radiotéléphonie,c'est-à-dire la transmission de la voix à l'aide d'onde radioélectrique (fréquences dans la bande des 900 et 1 800 MHz) entre une base relais qui couvre une zone de plusieurs dizaines de kilomètres de rayon et le téléphone mobile de l'utilisateur.
Les premiers systèmes mobiles fonctionnaient en mode analogique. Les terminaux étaient de taille importante, seulement utilisable dans les automobiles où ilsoccupaient une partie du coffre et profitaient de l'alimentation électrique du véhicule.

Les systèmes mobiles actuels fonctionnent en mode numérique : la voix est échantillonnée, numérisée et transmise sous forme de bits, puis re-synthétisée au niveau de la réception. Les progrès de la microélectronique ont permis de réduire la taille des téléphones mobiles à un format de poche. L'avantage dessystèmes numériques sont la baisse du prix des terminaux, l'augmentation des services, l'augmentation du nombre d'abonnés et enfin une meilleure qualité de réception de la voix.
Les équipements du réseau GSM comprennent :

a) Des BTS (Base Transceiver System)

Il s’agit des antennes et des équipements électroniques (amplificateurs, alimentations, …) installés à proximité de celles-ci.Chaque BTS réalise la couverture radio d’un certain territoire (appelé « cellule ») dont le rayon varie entre quelques centaines de mètres et quelques kilomètres. La couverture du territoire de la Belgique nécessite plusieurs milliers de BTS pour chaque opérateur.

b) Des BSC (Base Station Controllers)
Chaque BSC contrôle un certain nombre de BTS ; il constitue un nœud de communications verset en provenance de ces BTS. La connexion entre les
BTS et le BSC est une liaison à haut débit (2 Mbit/s) qui peut être réalisée par un câble (ligne louée) ou par un faisceau hertzien consistant en une transmission par ondes radio à une fréquence très élevée (supérieure à 15 GHz dans le cas des opérateurs de téléphonie mobile).

c) Un MSC (Mobile Switching Center)

Il n’y a qu’un MSC parréseau GSM ; il s’agit essentiellement d’un commutateur qui constitue le nœud central du réseau de téléphonie mobile ; il est connecté au réseau de téléphonie fixe, ainsi qu’aux réseaux GSM des opérateurs concurrents. Le MSC comporte des équipements informatiques qui gèrent l’acheminement des informations à travers le réseau GSM. C’est également le MSC qui permet de connaître, à tout moment, lalocalisation d’un téléphone mobile dans le réseau. En principe, la connexion entre le MSC et le BSC est réalisée au moyen de câbles.

En résumé :

BTS : Couvre un rayon de quelques kilomètres pour faire passer le signal radio.
BSC : Contrôle les BTS par câble ou par transmission par ondes.
MSC : Permet de localiser un téléphone. Il gère l’acheminement des informations (appels, sms,…).

Unecommunication entre un téléphone mobile GSM et un téléphone fixe transite donc via une BTS, un BSC, le MSC et le réseau fixe.
De même, une communication entre deux téléphones mobiles X et Y passera par la BTS la plus proche du téléphone X, un BSC, le MSC, un second BSC, la BTS la plus proche du téléphone Y
(le second BSC étant celui auquel la seconde BTS est reliée). Il est à noter qu’une...
tracking img