Appel colloque istec2011.pdf

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1821 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Appel à communications
En partenariat avec le projet C2R, soutenu par le pôle de compétitivité Finance et Innovation et la Mairie de Paris et réunissant l’Université Bordeaux IV, le CNAM, les Sociétés Riskalis conseil et e-front, le Centre d’Etudes Recherches de l’ISTEC (CERI), organise le colloque scientifique :

Approches du risque opérationnel : Entre conformité, fiabilité et résilience
Le6 décembre 2011 ISTEC, 12 rue Alexandre Parodi, 75010 PARIS

1 Colloque du 6 décembre 2011 – ISTEC Paris

Après les prises de consciences écologiques, les crises sanitaires et les controverses nées de l’édiction d’un « principe de précaution », la société du risque prédite dès les années 1980 par Ulrich Beck s’est brutalement invitée ces dernières années au banquet de la finance mondiale.Soucieuses de prévenir les crises financières systémiques, diverses parties prenantes ont entamé des négociations de longue haleine qui se traduisent et se traduiront notamment, pour les banques, par des ratios prudentiels de plus en plus élevés et consommateurs de capitaux pour l’ensemble de l’économie. Parmi les risques que prennent en compte ces ratios, le risque opérationnel bancaire est à lafois l’un des plus triviaux par ses causes apparentes (erreur humaine, malhonnêteté, cataclysmes externes) et des plus difficiles à appréhender du fait de la diversité et de l’entrelacs des facteurs sous-jacents. Pourtant, ne serait-ce que pour les seules banques, l’enjeu est de taille, puisque le comité de Bâle prévoit, au cas par cas, une réduction possible des ratios exigés à condition qu’unemeilleure maîtrise du risque opérationnel puisse être mise en avant. S’ouvre alors la question des meilleurs dispositifs possibles permettant de prouver cette maîtrise, en mettant en balance, dans une logique d’efficience, le niveau de risque acceptable, le coût de ce risque et le coût de sa maîtrise. De nombreuses contributions ont notamment été proposées pour calculer des probabilités de pertes,dans le cadre de modélisations aussi sophistiquées que controversées. La dimension organisationnelle et sociétale du risque opérationnel invite par ailleurs à regarder au-delà de la seule loi des grands nombres. Tout d’abord, dans le cadre des logiques déterministes établies depuis les années 1960, des dispositifs de contrôle et d’audits sont et seront proposés pour aligner, dans une logique deconformité, comportements observés et modèles comportementaux. L’efficience de tels dispositifs, tout comme leur stabilité et de leur effectivité, sont des questions clés. Ensuite, il convient de noter le potentiel considérable que peut représenter, notamment pour les banques, le capital d’études et de recherches menées autour du risque opérationnel dans d’autres domaines et d’autres contextes. C’estnotamment
2 Colloque du 6 décembre 2011 – ISTEC Paris

le cas des concepts et des propositions nés de l’observation des Organisations soumises à impératif de haute fiabilité (HRO pour High Reliability Organizations), corpus né Outre-Atlantique au milieu des années 1990 et introduit en France par la sociologue Mathilde Bourrier (2003). Karl E. Weick s’est quant à lui fait compagnon de route decette mouvance en proposant, outre la notion de fiabilité, celle de résilience organisationnelle, non sans affirmer l’intérêt de transposer les

enseignements issus des environnements et situations extrêmes à l’organisation ordinaire. Les enjeux financiers et planétaires aussi élevés que ceux du risque bancaire justifient à eux seuls que l’on prenne la peine d’effectuer quelques détourssectoriels et disciplinaires pour tenter d’éclairer au mieux les réponses qui leur seront portées. C’est pourquoi ce colloque, à partir du point d’entrée qu’est le risque opérationnel bancaire, vise à rapprocher et croiser tout aussi bien des réflexions plus larges sur le risque opérationnel et sur la société du risque en général, des remises en cause du concept même de risque en relation avec des...
tracking img