Argent et bonheur

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2544 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Ce qui figure entre […] ne doit pas apparaître dans la copie. Ce sont des indications méthodologiques ayant pour but une lecture simplifiée de ce corrigé. Dans le devoir, tout doit être rédigé. Aucun titre ne doit être mentionné.

[Introduction]

[Construction du paradoxe en deux temps] Non sans polémique, Woody Allen affirme que « La richesse vaut mieux que la pauvreté, ne serait-ce quepour des raisons financières ! » Cette affirmation semble accréditer une représentation populaire selon laquelle bonheur et prospérité matérielle serait nécessairement liés. Posséder serait donc une des clés de la félicité dans une société de consommation qui présente les jouissances, chèrement payées parfois, comme un impératif.
Néanmoins, à côté des slogans publicitaires vantant les méritesd’objets plus ou moins utiles, foisonnent les images de quête du bien-être que l’homme ne saurait atteindre dans l’inquiétude du travail acharné et du désir sans cesse renouvelé. Le bonheur supposerait donc un état intérieur de satisfaction non matérielle et difficilement commensurable avec un étalon monétaire. Comment quantifier l’essentiel à savoir l’épanouissement personnel ?
[Problématique] Lebonheur est-il mesurable par l’étendue de nos possessions matérielles ou bien réside-t-il dans une manière d’être non réductible à l’avoir ? L’argent peut-il être autre chose qu’un moyen c.à.d. une fin tout comme l’est le bonheur ?
[Annonce du plan, de la démarche] Afin d’analyser la relation entre argent et bonheur, nous nous demanderons, dans une perspective hédoniste, à quels plaisirs l’argentpeut nous donner accès et si la satisfaction de tous nos besoins et désirs est indispensable à la félicité. Puis, nous discuterons l’idée d’un monnayage de tous les éléments intervenant dans le concept du bonheur. A quel prix en effet évaluer l’amitié ou encore la liberté ? Enfin, nous nous demanderons où se situe le bonheur véritable s’il est irréductible à des conditions matérielles néanmoinspropices à sa réalisation.

[Première partie : l’argent comme moyen du bonheur]
Peut-on être heureux sans un sou en poche ?
[Argument : nécessité des besoins et des moyens d’y subvenir] On ne peut nier la vitalité de certains besoins nécessaires et naturels comme se nourrir, se vêtir, se loger qui nécessite un revenu minimum en-deçà duquel on considère toute vie humaine digne impossible. Epicurejugeait la satisfaction de ces désirs légitime et incontournable par différence avec les désirs illusoires et vains dont nous reparlerons plus loin. Vivre dans le dépouillement le plus total qu’il soit voulu comme celui des ascètes ou involontaires comme celui des exclus conduit à une certaine marginalité dont on peut douter qu’elle soit pleinement satisfaisante.

[Une référence philosophique]Ainsi, dans l’Ethique à Nicomaque, Aristote montre que l’on ne peut totalement séparer la réalisation du bonheur et l’existence de certaines conditions matérielles favorables : être en bonne santé, vivre confortablement, avoir accès à l’éducation... Il fait donc de la prospérité une des conditions indispensables du bonheur car elle va permettre la réalisation de notre nature d’homme qui estl’accomplissement de la raison dans la vie contemplative. Le sage qui veut se livrer à l’activité spéculative doit d’abord être à l’abri des contraintes qui empêcheraient le loisir intellectuel nécessaire et la mise en œuvre de la vertu à travers des actes de solidarité, par exemple. Il n’est pas question de ce fait de vivre en ascète, ni même de vivre en dehors de la Cité, seule capable de répondre à laglobalité de nos besoins. Celui qui vit en dehors d’elle ne peut, de fait, n’être qu’un Dieu ou une bête. La marginalité économique serait alors le signe de l’asociabilité.
[Argument : être heureux = tout avoir] Le monde capitaliste dans lequel nous vivons semble ne pouvoir disjoindre bonheur et consommation impliquant ainsi l’argent comme un critère décisif de celui-ci. Notre...
tracking img