Argumentation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1261 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 mars 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
Formes d argumentation
Convaincre : amener une personne à penser profondément la même chose que soi
- arguments rationnels : preuves logiques, nombre d’idées limité en vue d’une bonne compréhension
- exemples clairs illustrant les arguments : références historiques, littéraires, anecdotes, faits d’actualité…
- registre didactique ou polémiquecomposition soignée: plan simple et clair,progressif, emploi de connecteurs logiques, conclusion.
le locuteur s’adresse à la raison du destinataire
Persuader : entraîner l’adhésion d’un interlocuteur à une thèse
- travail de l’éloquence : figures de rhétorique destinées à émouvoir, à impressionner, apitoyer ou effrayer le lecteur, rythme étudié, effets d’insistance…
- prise en compte de la personnalité du destinataire
-expression de la sensibilité personnelle de l’auteur
- registre pathétique, lyrique, ironique, polémique…
le locuteur s’adresse aux sentiments du destinataire, à son imagination
Délibérer : effectuer un choix face à une question problématique, un dilemme
- peser le pour et le contre et parvenir à une conclusion
- faire des hypothèses, marquer des hésitations, des contradictions, se poser desquestions…
la raison et les sentiments peuvent être sollicités
Registres de l argumentation
Polémique (du grecpolemos, « guerre ») : Controverser vivement ou agressivement la thèse adverse
- La dévalorisation des opinions de l’autre, par un lexique péjoratif, le recours à la troisième personne (l’indéfini « on », le pluriel « ils ») .
-Les exclamations, les exagérations, lesapostrophes, qui permettent une agressivité verbale.
-L’ironie : dire le contraire de ce que l’on pense ou feindre d’approuver les idées d’autrui pour mieux mettre en évidence leur inanité. On peut aller jusqu’à la moquerie et la satire.
Pathétique (du grec pathein: « souffrir ») : - Émouvoir fortement, provoquer la pitié, attendrir, impressionner. - Procédé depersuasion.
- Le champ lexical de la douleur, de la souffrance.
- Choix d’un point de vue subjectif (recours au « je »), et interpellation du destinataire (apostrophes). Exclamations.
- Figures d’insistance (répétitions, anaphores,
hyperboles)
Lyrique : susciter une émotion poétique, communiquer des sentiments personnels.
- Le champ lexical des sentiments
- Présence des marques de la premièrepersonne.
- Recours aux images (métaphores, comparaisons), appel à l’imagination.
Comique : Amuser, susciter ainsi l’intérêt d’un destinataire mieux disposé à comprendre une thèse
- Recours aux jeux de mots, à l’art du double sens, du sous-entendu.
- Développement d’une connivence avec le lecteur, anecdotes, familiarités.
- Usage de caricatures, pastiches, parodies
- Volonté de surprendre :ruptures
Didactique : Délivrer un enseignement, donner une leçon, qui restera dans les mémoires
- Syntaxe simple, absence de ponctuation affective, structure claire et apparente.
- Souci de vulgarisation: exemples concrets qui illustrent le discours abstrait.
- Point de vue apparemment objectif, volonté de neutralité
Les genres de l’argumentation directe
Les genres de l’argumentationdirecte
L’essai : est un texte de réflexion personnelle où l’auteur argumente de façon subjective. Sa forme est très libre, son ton très personnel. La présence de la 1ère personne est très sensible. L’auteur y fait souvent référence aux thèses adverses. Ses formes sont multiples (méditation, article, traité, pamphlet,…) Il recourt à des registres multiples (didactique, polémique, humoristique,ironique)
Les lettres et la lettre ouverte : La lettre ouverte s’adresse à plusieurs destinataires, elle est donc du domaine public. Elle instaure le débat et se prête aux prises de positions polémiques (« J’accuse » de Zola). Elle peut être très longue (autant qu’un livre).
Le dialogue, un genre hybride
Le dialogue argumentatif est la transcription littéraire au style direct d’une conversation....
tracking img