Art romantique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2358 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La Peinture Romantique

Sommaire:

Introduction | Page 3 |
Le début de la peinture romantique Le néoclassicisme Le romantisme | Pages 3,4&5 |

Le milieu de la peinture romantique L'inspiration par la littérature Delacroix La nature confidente de l'Homme | Pages 6,7&8 |
La fin de la peinture romantique Leschangements Paul Delaroche, Les pélerins à Rome Vers le réalisme et l'impressionnisme | Pages 8,9&10 |
Conclusion | Page 10 |

référence : Wikipédia
Le Romantisme 1780-1850 la nouvelle d'une nouvelle sensibilité, Gründ
La peinture romantique,Taschen
Les années romantiques, connaissance des arts
Le romantisme, Magnard, Jocelyne Hubert
Le romantisme,Nathan, Christian Chelebourg
Introduction à la vie littéraire du XIX° siècle, Bordas, Jean-Yves Tadié



Introduction :
Annoncé dès la fin du XVIIe siècle en Allemagne, le romantisme gagna peu a peu toute l'Europe et devint un mouvement de révolution aussi bien littéraire qu'artistique qui resta présent jusqu'au milieu du siècle suivant. Au niveau de la peinture il prit des formes diverses sibien qu'il est difficile de le définir. En effet si les artistes différèrent dans le choix des thèmes et des styles, ils obéir tous au besoin d'exprimer leur propres sentiments à travers leurs œuvres. Par exemple, ils refusèrent de se contenter de sujet tirés de la Bible, de la vie des Saints ou de la mythologie, comme le faisaient les artistes a l'époque classique.
Ils décidèrent de présenterdes images pour « les yeux » et plus en respectant des conventions imposées.

Pourtant de 1802 à 1859, de nombreux mouvements tels que l'expression du « moi », les paysages où le salon se sont développés et tous connaissaient le même enjeu: montrer son état d'âme de manière singulier.
Alors, comment les peintres romantiques parviennent-ils à faire apparaître leurs émotions en ne suivant pastoujours les même mouvement au cours du temps ?

I. Le début de la peinture romantique

Au tout début du romantisme il est très difficile de différencier le néoclassicisme du romantisme, cependant des différences très nettes vont apparaître très rapidement.

le néoclassicisme.

Le classicisme présent dans le XVIII ieme siècle avait comme inspiration l'Antiquité, cet inspiration viensde la redécouverte de l'antiquité et du « Siècle des Lumières ». Ainsi pendant tout l'empire napoléonien on exalte l'art antique qui se retrouve dans les vêtements, dans les meubles , dans l'architecture, et bien sur dans la peinture.

Les futurs romantiques reprendront ces thèmes mais insuffleront leurs subjectivité dans leurs œuvres ainsi au lieu de représenter « froidement » la scène, ilsexprimeront leurs admirations ou leurs dégout.

L'autre thème des pré-romantiques est Napoléon, en effet les « exploits » de celui-ci vont lui créer un mythe ces contemporains allant jusqu'à le représenter en César. Divers tableaux le représenterons tel Jacques Louis David ( Le Sacre de l'empereur Napoleon1er , 1807 ) ou de Antoine Jean Gros ( Bonaparte au pont d'Arcole, 1796).
Dominique Ingresest aussi un des peintres néoclassiques, ses peintures tel La Grande Odalisque témoignent de l'influence qu'on eut les voyages de Napoléon et la découverte de l'exotisme.

Ce mouvement portera également l'art des portraits a son apogée, en effet ce mouvement déjà arrivé en France par le biais des Italiens notamment par les peintres tel que Léonard de Vinci c'était développés.
L'uniquenouveauté des portraits « romantiques » est le fait que les peintres ont rajoutés à leurs œuvres leurs propre regard : ils ne sont plus contenté de flatter le client.

( Portrait de Laure Bros: Gericault, 1820-1820 )

Théodore Géricault (1791-1824)

Après le néoclassicisme, les peintres dépasseront la seule inspiration classique mais utiliseront également le Moyen-Age et les événements...
tracking img