Article de journal

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (300 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Officielle depuis le 23 juin 2005, la décision de Kodak de supprimer 340 emplois à Chalon-sur-Saône à l’issue d’une première vague de licenciements de 270salariés, modifie de façon profonde le paysage économique du territoire bourguignon.
Premier employeur de la région, Kodak fermera totalement son site dans les moisà venir. Les conséquences seront particulièrement lourdes tant pour les salariés que pour notre territoire.
Le Conseil des Prud'hommes de Chalon-sur-Saône adonné gain de cause, ce mercredi 24 juin, aux 97 ex-salariés de Kodak. Le conseil a en effet reconnu que le reclassement n'avait pas été fait en bonne et due formepar l'ancienne industrie, et que chaque licenciement était sans cause réelle et sérieuse.
Les sommes qui devront être versées par Kodak vont de 8.000 à 48.000euros, ce qui représente entre six mois et 18 mois de salaire. Ces salariés peuvent repartir à zéro avec l'argent qui va leur etre versé après se jugement.
Voicile témoignage d'ancien salarié kodak:
J'ai travaillé plus de 10 ans chez kodak , j'ai mis un an pour retrouver un job (avec la baisse de salaire qui va avec) ,mais je ne me plaint pas car je pense aux copains qui n'ont toujours rien retrouver.Aujourd'hui tout va bien pour moi,je travail dans un nouveau domaine qui meplait,dans le vin. Kodak n'est plus que du passé.J'ai oublié.
D'autre non pas oublié mais sans sont très bien sorti.Certain on retrouvé un travail qu'ilapprecie,d'autre on meme évolué dans leur statue et on créé leur porpre entreprise.Kodak n'a pas fait que des malheur,il a rendu une meilleur vie à certains ex-salarié.
tracking img