Aviation chine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3248 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La Chine prévoit des investissements de plus de 1.500 milliards de yuans (165 milliards d'euros) dans son secteur aéronautique et aéroportuaire au cours des cinq années à venir, a indiqué jeudi l'Administration de l'aviation civile de Chine (CAAC).

En 2015, la deuxième puissance économique mondiale devrait compter plus de 220 aéroports civils, contre 175 aujourd'hui, et sa flotte plus de 4.500appareils, contre un peu plus de 2.600 actuellement, a dit à des journalistes Li Jiaxiang, le patron de la CAAC. "La capacité de l'aviation civile à servir l'économie nationale et le public va être encore renforcée", a déclaré M. Li lors d'une conférence de presse.

La Chine dispose de 43 compagnies aériennes, dont huit sont privées. Les plus importantes sont Air China, China Southern Airlineset China Eastern Airlines.
Li Jiaxiang avait plus tôt évoqué le chiffre de 5.000 avions de ligne chinois en 2015, selon des informations de presse. Il avait alors prédit entre 450 et 500 millions de vols en Chine en 2015, et 1,5 milliard de vols en 2030.

En 2010, 267 millions de vols (intéreurs et internationaux) ont été effectués en Chine, soit 15,8% de plus que l'année précédente, d'aprèsles chiffres officiels.
Jeudi, M. Li a souligné que le gouvernement encourageait les investissements privés dans le secteur et que trois nouvelles compagnies aériennes allaient prochainement déposer une demande d'agrément auprès de la CAAC.

M. Li a admis que les trains à grande vitesse, qui connaissent un important développement en Chine, pouvaient prendre une partie du trafic aux compagniesaériennes, en particulier pour les distances inférieures à 500 km, mais il a aussi estimé que cette concurrence était stimulante.

"L'impact des trains à grande vitesse va aider le secteur de l'aviation civile à améliorer sa gestion" et "à fournir des services plus rapides et plus pratiques aux passagers", selon le patron de la CAAC qui veut aussi améliorer la compétitivité des compagnies aérienneschinoises à l'international. Les compagnies chinoises assurent actuellement moins de 30% du fret et 46% du trafic passager depuis et vers la Chine, a-t-il indiqué.

Thomas Enders, le président d'Airbus, a annoncé mardi que le constructeur aéronautique avait conclu avec deux industriels chinois des accords prévoyant que 5% des composants du futur A350 proviendraient
Le premier avionneur chinoisAvic rachète l’américain Cirrus, spécialiste des «bizjets». Il s’offre ainsi un ticket d’entrée sur le marché de l’aviation d’affaires américain, le premier au monde.
C’est une première. L’aéronautique chinoise part à la conquête des États-Unis en y réalisant une première acquisition. China Aviation Industry General Aircraft (GAICA), la branche aviation générale d’Avic, premier constructeurchinois, annonce avoir signé un «accord définitif» pour le rachat de l’américain Cirrus, le spécialiste des petits jets d’affaires aussi appelé pocketjets. L’américain est leader sur le segment des appareils de quatre place avec sa gamme SR 20, 22 et 22T dont il a livré 5000 exemplaires dans 60 pays ces dix dernières années. Cirrus dispose d’un carnet de commandes de 500 appareils.
En Chine,l’opération a été applaudie. «C’est une étape importante pour l’expansion mondiale de CAIGA» et plus généralement d’AVIC, qui lui sert de porte d’entrée sur le marché de l’aviation générale (activité civile autre que le transport commerciale), s’est ainsi félicité le journal China Daily. Meng Xiangkai, président de GAICA, proposera trois appareils de la gamme de Cirrus en Chine et envisage de construire uneligne d’assemblage en Chine.
Avec cette acquisition, l’aéronautique chinoise déploie un peu plus son offre et sa gamme d’avions. Avec le Comac C 919, elle offrira à partir de 2015-2016 un gros porteur rival des Airbus A 320 et Boeing B 737. Avec l’ARJ-21 qui est en phase de tests, la Chine s’installe sur le segment des avions régionaux occupés jusqu’ici par un duopole formé du canadien...
tracking img