Balzac et la pension vaucquert

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (492 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Balzac nous fait part de la description de la pension à Mme Vauquer. C'est une pension de famille situé à Paris en 1819.
Le roman s'ouvre sur la description détaillée et statique de la pensionVauquer et il enchaîne par la description dynamique des personnages.
Nous avons Mme Vauquer au saut du lit. Pour Balzac, il s'agit de montrer le personnage et les lieux où il vit. Le décor a été modelépar le personnage et le décor agit sur ce personnage : c'est une interaction entre le décor et le personnage. Aussi, on va assister à la physiognomonie : le rapport entre physique et caractère.

I) LE PORTRAIT PHYSIQUE ET LE CARACTERE : REALISME ET IRONIE
Balzac va faire un portrait critique de Mme Vauquer : il utilise l'ironie

A ) Traits de caractère
1°) Coquetterie et vanitéVauquer a des faux cheveux (l.5-6).
Elle est « attifée » (l.5). Elle n'a pas eu le temps de bien placer sa perruque.
De même, elle a « un bonnet de tulle » (l.5). C'est une dentelle pas coûteuse.2°) Laisser - aller
Elle marche en traînassant ses pantoufles (l.6).
Cela lui donne une certaine mollesse s'opposant à la vivacité du chat.
« les pantoufles grimacées » (l.6). Ces vieillespantoufles soulignent l'avarie du personnage.
Au début, on a une vision globale : « bonnet » (l.5), pantoufle (l.6).
Tout le portrait est fait par petites touches : ce personnage est un personnage négatifdans le roman.

3°) Embonpoint du personnage
l.8 : « les mains potelées », « sa personne dodue »
l.9 : « son corsage trop plein »
l.16-17 : « l'embonpoint », « grassouillette »
Balzac veutnous montrer que Vauquer s'engraisse sur ces pensionnaires : elle mène une vie sédentaire.
Il insiste sur cette mauvaise graisse car elle est apparemment malade : points négatifs.
l.16-17 : « sonembonpoint blafard »
L'univers où elle vit est malsain.

4°) Comparaison avec des animaux
l.8 : « un nez à bec de perroquet » : elle est bavarde et répète mécaniquement les mêmes choses non...
tracking img