Balzac sur internet

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1179 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Balzac sur Internet

« Father Goriot » et « The Lily of the Valley », si l’on en croit Roger Pol Droit ( « Honoré de Web », Le Monde des Livres du 25 juin 99) Balzac, sur Internet, deviendrait un romancier anglophone !

Fort heureusement, il n’en est rien. Roger Pol Droit a eu la sage prudence de préciser qu’il n’avait effectué sur Internet qu’une « promenade de néophyte », une « promenade deprofane avec quelques coups de sonde ». Ces quelques coups de sonde ne lui auraient permis que la découverte de quatre textes « en v.o. à l’écran ».

Mais pourquoi diable un néophyte et un profane recherchant une lecture de La Comédie humaine, sur écran, va-t-il se promener dans les allées de la « Globe Gate Research Library » ou dans la cour des Universités de Liverpool ou de Sunderland ?Qu’allait-il faire dans cette galère ?

Il suffisait, à quelques enjambées de la rue Claude Bernard, de visiter l’excellent site de la « Bibliothèque nationale de France » ( http ://gallica.bnf.fr/ ). Ce site, d’une convivialité remarquable pour les profanes et les néophytes, propose l’intégralité ou presque ( ?) de La Comédie humaine : 106 oeuvres numérisées en « mode texte » et 14 en « modeimage ». Le corpus dépasse même La Comédie Humaine puisque l’on y trouve également les Contes bruns que Balzac a écrits en collaboration avec Philarète Chasles et Charles Rabou.
Le promeneur sur ce site, s’il est cette fois profane en Balzacie, après avoir fait sa recherche de textes sur la clef « Balzac », prendra soin d’isoler les deux ou trois textes (sur les 120) qui ne sont pas d’Honoré de Balzacmais de Jean-Louis Guez de Balzac.
L’accès très large à ces romans de Balzac sur « Gallica » a notamment été rendu possible grâce aux documentations numérisées fournies par les Editions « Acamedia » ( http ://www.acamedia.fr) ainsi que celles fournies par la Société « Bibliopolis » (http ://www.bibliopolis.fr)

En dehors de ce Chemin de Grande Randonnée (et de grande qualité) qu’est le site dela BNF, d’autres promenades permettent de rencontrer des textes de Balzac sur Internet, en v.o. :

http ://www.france.diplomatie.fr
propose sept oeuvres bien choisies : Jésus-Christ en Flandre, Le Colonel Chabert, Les chouans, Melmoth réconcilié, Sarrasine, Une passion dans le désert, ainsi qu’un texte qui ne fait pas partie de la Comédie humaine : le Traité des excitants modernes.J’encourage également le promeneur à aller visiter http ://www.le-chateau.ilias.com qui propose le téléchargement d’ Eugénie Grandet, du Colonel Chabert et des Chouans. Eugénie et le colonel pardonneront certainement à l’internaute le choc cybernétique qu’ils ne manqueront pas de ressentir à l’occasion de ce « téléchargement ».

Balzac sur écran, Balzac « électronique » et en français, c’est doncaujourd’hui possible, tant sur Internet que par le truchement d’un cédérom ( Bibliopolis, Acamedia, et l’année prochaine Champion ).

Ces éditions numérisées peuvent être très utiles aux balzaciens qui, grâce aux développements de la recherche hypertextuelle, retrouveront aisément une citation, gagneront du temps dans la quête des occurrences d’un mot ou d’une expression, chercheront la présence - mêmefugitive - des personnages reparaissants de la Comédie humaine. Roger Pol Droit, après s’être promené sur http ://www.lolita.unice.fr, nous dit y avoir rencontré 104 fois le mot « courtisane » dans toute la Comédie humaine. Ce site ne comprend malheureusement pas toute la Comédie humaine, il y manque encore pas moins de 40 romans et nouvelles ! Une recherche exhaustive aurait permis à Roger Pol degonfler son thesaurus « courtisane(s) » à 196 occurrences ( 144 au singulier et 52 au pluriel ).
Soit. Mieux vaut peut-être lire d’abord Splendeurs et misères, bêtement, sur papier conclut Roger Pol. Il a ici cent fois, mille fois raison ; sauf sans doute pour le « bêtement ». On lit aujourd’hui Balzac, intelligemment, sur papier. Les éditions numérisées, disponibles sur Internet, ne...
tracking img