Baudelaire et paris

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1072 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Tadashi Kawamata est un artiste Japonnais natif de l'ile d'Hokaido. Des les années 80, il fait ses preuves dans le monde de l'art aussi bien au Japon qu'à l'étranger. Dès lors, il proposera des projets monumentaux, toujours en rapport avec le site qu'il investi, à un grand nombres de villes à travers le monde. En 2008 ses œuvres les plus célèbres sont exposées au musée d'art contemporain deTokyo, dénotant ainsi sa notoriété actuelle.
Il est un artiste qui s'inscrit dans la question artistes et architecture , ses productions sont presque toujours en bois, employé de façon anarchique donnant ainsi l' impression d'un complexe d' échafaudage, ou d'une structure polymorphe. Elles sont à mis chemin entre architecture et installation : fonctionnelles et éphémères. Le travail de Kawamataprend l'aspect d'un édifice, toujours en résonance avec le contexte architecturale de l'œuvre. Ces grandes structures sont, au delà de la reprise du motif architecturale, un témoignage sociale ou historique de l'artiste envers la ville. En effet Tadashi Kawamata s'emploie à révéler au passant la nature même d'un site. Il se propose d'ouvrir des champs de réflexions de la foule quotidienne, de façonludique souvent grâce à des passerelle comme à Évreux, ou à Paris ou il investi la façade de Beaubourg de niches. Ce qui inspire Kawamata c'est la ville. La ville grouillante, vivante, parfois cruelle bien loin de l'image que l'on peu s'en faire habituellement d'immuabilité et de stabilité. Pour lui la ville est impermanence. Alors, comment Tadashi Kawamata dialogue t' il avec l'espace urbain ?Dans une première partie nous verrons quelle est la démarche et les questionnements de Kwamata. Puis dans une seconde partie, à l'aide d'un exemples : Evreux, nous verrons comment s'organise une œuvre de Tadashi Kawsamata, quels sont les enjeux politiques et sociales qui l'accompagne.

1. Un artiste au regard de sociologue

A : un artiste, une architecture, un contexte.

Kawamatan'utilise pas un lieu, il s'en empare. Une ville, ce n'est pour lui, pas seulement des bâtiments et des rues, mais aussi une population, un passé historique, un contexte sociale. C'est en cela qu'il s'empare réellement de la ville. Il traduit selon moi l'essence de l'urbanité du fait de ce soucis de l'englober, de la révéler. Nous passons toujours dans les mêmes rues, devant les mêmes immeubles, maisque savons de ce qu'ils ont à nous raconter ? C'est ce que propose d'expliciter Kawamata. Le quotidien est souvent source d'enfermement et de passivité, et pour preuve nous prêtons toujours plus d'attention au milieu qui nous entoure en t'en que touriste. Grâce à ses structures hors normes qui frappent l' œil du passant, voire même qui l'incite à arpenter et à déambuler, Kawamata fait le pari derendre la ville à ses habitants. Du moins, il a pour objectif de nous sortir de notre torpeur de tous les jours et du nous donner un regard neuf, sur le monde actuel, ou notre vécu locale.
"la fin de l'art n'est pas de fabriquer des objets à exposer, mais d'établir une relation entre les hommes et les femmes au cours d'un travail qui se construit en commun, jour après jour" disait Kawamata lorsd'une interviewe. Pour produire ses œuvres Kwamata fait appelle aux étudiants, et à tous les volontaires disponibles sur place. C'est de la main de l'artiste et du public que nait l'œuvre et qu'elle prend tout son sens. L'implication de la population locale dans le projet est une façon pour chacun de s'inscrire dans l'œuvre et se sentir concerner. La production artistique porte ainsi l'empreintede chaque individus et plus qu'une empreinte, un désir de la masse populaire de redécouvrir sa ville et de la ressentir au travers elle. Bâti de leurs mains l' objet d'art n'est pas singulièrement introduit dans leur ville, elle les concerne tout à coup étroitement. Elle fait disparaître l'indifférence quotidienne.
L'architecture est mise à la portée de tous, Kawamata souligne toujours pour...
tracking img