Baudelaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1092 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les écrivains et la photographie
19e siècle apparition
Reniée par Baudelaire
1824 Niepce le principe de la photographie
1839 image fixée
Celle-ci était vue comme un luxe.
1854 Nadar premier atelier « Le Titien de la photographie »
Il conçoit les premiers portraits d’artistes
1869 Cros (poète) photo en couleur
Cet art qui n’est pas perçu comme tel à cette époque est vucomme moyen de :
Se faire connaître
Se faire « voir » plus vite
Souci d’exactitude (ex : Flaubert avec Salammbô et ses diverses photos de Carthage)
Baudelaire 1821-1867
Né à Paris
Enfance heureuse
Son père était rentier, amateur d’art et Charles ut baigné dans cette atmosphère. Tout va pour le mieux pour lui jusqu’à ce que son père meure et que sa mère seremarie avec un colonel du nom de Aupick ; il sera d’ailleurs son contre-modèle. Il voit dans ce remariage le symbole d’une chute originelle, une malédiction initiale sur ses passions féminines.
Il sera attiré par l’œuvre de Chateaubriand et lit René.
Il entame des études de droit mais fréquente vite la bohème du Quartier latin qui sont des jeunes en rupture de bourgeoisie. Il est égalementtourné vers la déchéance représentée par le monde des alcooliques et des prostituées
Son point de vue de poète est le suivant : il désire par l’écriture racheter la dégradation du monde.
La famille veut l’en éloigner et lui offre un voyage d’exil en Inde mais B. ressentira une profonde mélancolie et n’attend que de rentrer en France.
Travail poétique vu comme un labeur réprobationSouffrance physique et morale
Figure du Moi maudit (donc solitaire)
Désengagement politique et social comme Flaubert
Ami avec Poe qui la même conception que lui.
Jeanne Duval qui lui sera Marie Daubrin, Apollonie Sabatier, demi-m
Infidèle actrice,modèle femme-enfant
Les Fleurs du mal
Condamnation pour offense à la morale publique et aux bonnes mœurs
A 40 ans, sa santé se détérioreet il est criblé de dettes. Il s’expatriera 2 ans en Belgique mais sera incompris du public belge et en ressortira profondément déçu. Il sera atteint par une attaque qui le paralysera en grande partie
Œuvres critiques
Curiosités esthétiques
Le public moderne
Les Fleurs du mal
Le sens du titre
Fleur en poésie connote l’éclat innocent et pur et évoque souvent la femme jeune etdésirée. Au mal, s’associent le sombre, l’informe, le hideux. Et voici que Baudelaire semble affirmer qu’il existe une beauté propre au mal. Misère et beauté, déchéance et pureté se mêlent et fusionnent. Portons aussi attention à la préposition du : elle n’indique pas seulement l’appartenance mais aussi l’origine. Les fleurs sont extraites du mal (cf opération poétique qui transmue le mal et la laideuren beauté). La poésie est vue alors comme une alchimie de la misérable réalité : conception résume par Baudelaire dans un vers (invocation à Paris, capitale du mal) « Tu m’as donné ta boue et j’en ai fait de l’or »
Commentons la valeur généralisante du singulier défini le : le mal qui embrasse ici toutes les formes de souffrance et de misère.
Le mal social : les êtres déchus peuplentl’univers de Baudelaire
Le mal moral : sadisme et goût du crime hantent les âmes
Le mal physique : souffrance du corps et des nerfs du poète
Le mal métaphysique : celui d’une âme angoissée par l’absence de Dieu, assaillie par le tourment du péché et de la damnation
De plus, on se trouve face à une composition qui rompt avec la tradition romantique. On ne découvre pas les étapes chronologiquesd’une évolution intérieure comme chez Hugo. L’’ouvrage est divisé en 6 sections, de très inégale longueur. Les titres sont thématiques, constitués à partir d’un objet volontairement symbolique (le vin), d’une attitude morale ou métaphysique (révolte) ou d’une métaphore picturale, au réalisme trompeur (tableaux parisiens)
Ces sections peuvent être considérées comme les étapes d’un voyage...
tracking img