Baudelaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (468 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Pistes pour les lectures analytiques des poèmes des Fleurs du mal Baudelaire

Eléments biographiques
Baudelaire Charles (1821/1867)
Critique D’art : lire à ce propos les Ecrits sur l’Art dansvotre Manuel.
Traducteur de E.A. Poe
Poète : Les Fleurs du mal, recueil condamné pour son immoralité.
Le Spleen de Paris, recueil de poème en prose.
Baudelaire appelle Spleen (nomanglais) l’état physique et psychologique qui gagne tout son être face à la laideur quotidienne et humaine. Le poète est partagé entre Spleen et idéal, la quête d’Absolu et pour cela il doit chercher à«extraire la beauté du Mal ». C’est la fonction que Baudelaire se fixe dans son recueil ; et notamment dans l’Albatros.

Quand le ciel bas et lourd.
-Cinq quatrains
-Anaphore de « Quand »dans lestrois premiers quatrains qui ne forment qu’une seule et même phrase. Le poète insiste ainsi sur les circonstances de l’apparition du spleen et la notion d’enfermement : Le ciel est « lourd » en haut, laterre, en bas forme les murs d’un « cachot », dont les grilles se referment sur le poète « quand la pluie étalant ses immenses traînées. D’une vaste prison imite les barreaux »
- le bestiaire infernal: « chauve-souris, araignées. »
- Réseaux lexicaux : le noir, la tristesse, la morbidité voire le macabre.(« Vient tendre ses filets au fond de nos cerveaux »).
- Un silence qui perdure pendantles trois premiers quatrains (on entend que les araignées avec les allitérations en –R et en-S) et qui est brusquement rompu par la « furie » »des cloches » qui sonnent le glas et annoncent le thème dela mort qui occupent les deux derniers quatrains.
- V.14 « un affreux hurlement », personnification des cloches qui représentent le cri de douleur absolue lancé par le poète.
-V.15/16 : Plainte dupoète rendue par les allitérations en –R et –S. Le poète est harcelé par la douleur du Spleen ( « o-pi-ni-â-tre-ment », diérèse, effet d’insistance). La quête du salut pour Baudelaire inséparable...
tracking img