Baudelaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (319 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Consigne: Baudelaire veut montrer que l’existence est un poids pour l’homme. Expliquez.

À la fin du XIXe siècle apparaît le symbolisme,un mouvement littéraire dont l’un des butsest d’exercer un pouvoir évocateur et suggestif sur l’imaginaire du lecteur. L’un des grands auteur de cette époque est Charles Pierre Baudelaire, connu pour ses chroniques littéraireset artistiques ainsi que pour ses poèmes en prose. Dans ce texte en prose «Chacun sa chimère» fait partie de l’un de ses principaux recueils: Le Spleen de Paris, publié en 1862.Baudelaire y décrit un véritable paysage, fantastique et dramatique qui pèse sur l‘homme. Ainsi, dans ce récit, il raconte sa mystérieuse rencontre avec des hommes inconnus, victimes d’unmonstre fabuleux (la chimère). D’une part, l’auteur explique l’atmosphère qui découle dans cet univers ainsi qui la condition des hommes face à la chimère.

Dans ce texte, nouspouvons observer que l’auteur nous décrit un décor étrange qui est, en fait, un puissant symbole du spleen. En effet, nous allons voir que la scène se déroule dans un monde complètementimaginaire, avec des lieux irréels et pendant un temps indéterminé. Tout d’abord nous pouvons remarquer que le paysage est décrit une première fois, au tout début de texte. Nous sommesplongés dans un chaos sans fin avec des couleurs sombres et un mauvais temps comme si une tempête se préparait « Sous un grand ciel gris » (L1) et «une grande plaine poudreuse» (L1). Nouspouvons faire le lien entre la couleur gris dominante et la couleur du charbon ainsi que de la farine (...) Celle-ci est renforcée par la sensation de vide qui se crée avec larépétition de « sans » aux vers 2 et 3 : « sans chemins, sans gazon, sans un chardon, sans une ortie… ». Cette gradation met en évidence l’absence des hommes et de la végétation, même hostile.
tracking img