Benjamin constant

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1109 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Benjamin Constant (1767-1830)

Biographie
Né à Lausanne en 1767 et mort à Paris en 1830, Benjamin Constant est un écrivain et homme politique franco suisse. C’est le principal théoricien du libéralisme durant la Restauration.
Dans sa jeunesse, B. Constant a beaucoup voyagé, notamment en Angleterre, en Allemagne, en Suisse et en France. En 1794, il rencontre Mme de Staël, qui est écrivaine etanimatrice du cercle de Coppet, un des principaux foyers du libéralisme anti- napoléonien.
Favorable à la Révolution française, B. Constant est opposé à la monarchisation du régime imposée par Napoléon Bonaparte après le coup d’Etat du 18 brumaire (en 1799). Il est pourtant nommé cette même année membre du Tribunat par NB et va participer à la rédaction du Code Civil. Mais B. Constant apparaitcomme le leader de l’opposition ; il est donc éliminé du Tribunat en 1802 et doit se réfugier en Allemagne.
Mais durant la période des Cent Jours en 1815, Constant va se rallier à Napoléon. Nommé au Conseil d’Etat, il participe à la rédaction de l’Acte additionnel. Il formule également sa théorie du régime parlementaire dans son œuvre Principes de politiques applicables à tous les gouvernementsreprésentatifs. En 1816, il publie Adolphe, son roman le plus connu.
Sous la seconde Restauration, il est élu Député et prononce son célèbre discours De la liberté des Anciens comparée à celle des Modernes dans lequel il oppose deux conceptions différentes de la liberté. 
Favorable à la Monarchie de Juillet, B. Constant est nommé en 1830 président de la commission chargée de réformer le Conseild’Etat, mais meurt avant d’avoir mené sa tâche à bien.

Sa Théorie
Pour les auteurs libéraux du 18ème siècle, l’individu doit être protégé à la fois de l’Etat et des masses. Pour ce faire, il faut trouver les mécanismes institutionnels capables de parer ce double danger. Benjamin Constant considère que l’application de certains procédés institutionnels permet de soustraire l’individu du despotismeen affaiblissant l’autorité de l’Etat et en empêchant l’avènement de la démocratie de masse. Il raisonne ainsi autour de l’idée de liberté et de sa protection en limitant le pouvoir de l’Etat, en le répartissant.
Benjamin Constant estime que la Révolution française a permis l’affirmation de la liberté. Cette liberté, il la définit comme « ce que les individus ont le droit de faire et que lasociété n’a pas le droit d’empêcher ». Ainsi, là où commence la liberté s’arrête la société.
A partir de cette liberté, Constant distingue cinq principaux droits fondamentaux :
* la liberté personnelle (corporelle)
* la liberté religieuse
* la liberté d’opinion et sa diffusion (liberté de la presse)
* la jouissance de la propriété
* la garantie contre tout arbitraire
Ces droitsfondamentaux suivent une conception individualiste. Il n’existe pas de droits collectifs comme la liberté d’association ou de la réunion.
Dans son discours De la liberté des Anciens comparée à celle des Modernes (1819), il note que dans l’antiquité grecque, la vie individuelle n’était pas différenciée de la vie sociale et que les hommes n’avaient pas d’indépendance privé. Cette liberté necorrespondait qu’à un droit à participer à la vie politique de la cité. Benjamin Constant estime que cette définition de la liberté est inapplicable à la société moderne, dans laquelle le peuple est généralement soumis à l’autorité de quelques personnes.
B. Constant pense que la liberté doit être garantie par les mécanismes constitutionnels et doit s’épanouir grâce à la structure même du droit et dela société. Néanmoins, il estime que la démocratie n’est pas garante de la liberté.
Pour protéger cette liberté, B. Constant estime qu’il faut déterminer une sphère de l’individualité, strictement privée dans laquelle aucun pouvoir ne peut pénétrer. Il préconise le fait que la loi protège la liberté, et c’est grâce à la justice (indépendante) que la liberté pourra être respectée. Tout...
tracking img