Bilan de lecture "le bouquiniste mendel"

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1890 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Bilan de lecture

Le Bouquiniste Mendel

I- L’auteur et l’œuvre dans son temps

Stefan Zweig (1881-1942) est issu d’une famille juive, ce qui est intéressant à savoir car le personnage principal de cette nouvelle, Jacob Mendel, est juif. L’histoire se déroule à Vienne, plus particulièrement dans un café, or l’auteur disposait d’un pied à terre à Vienne. Stefan Zweig fut très affecté par lasortie de guerre de l’Autriche, au territoire et à l’importance, largement réduits, par les difficultés matérielles et la dévaluation qui s’ensuivirent. En 1933, ses livres sont brûlés et autodafés. Durant la guerre il était un militant pacifiste pendant la grande guerre. Romain Rolland échoue à lui faire combattre politiquement le nazisme, il cède au pessimisme et à la nostalgie. Cette nouvellerenvoie au monde juif menacé de Zweig.
Le Bouquiniste Mendel est parue en 1929 en Autriche et a été publié en 1935 en France.

II- Le thème, l’époque, les lieux

Les thèmes:
Les thèmes abordés sont:
-la passion
-les conséquences de la guerre
-l’indifférence

L’époque:
En 1915 puis en 1917, à son retour du camp de concentration.

Les lieux:
L’histoire se déroule à Vienne, dans uncafé, un café différent des cafés viennois habituels, le café Gluck à l‘Alserstrasse. Et plus précisément la salle de jeu de ce café.

III- Schéma narratif

1) Situation initiale
L’histoire se déroule à Vienne, dans la salle de jeu d’un café, le café Gluck.
Il n’y a malheureusement pas d’indications temporelles dans le début du texte.
Il y a comme personnage le narrateur,dont on ne sait pasgrand-chose. Il s’est déjà rendu dans ce café il y a vingt ans, quand il était étudiant. Il était venu se renseigner auprès d’un certain Jacob Mandel sur un sujet difficile.
Jacob Mendel, est « un pauvre bouquiniste galicien » , qui a une grande et unique passion dans la vie: la lecture (« il lisait comme d’autres prient, comme des joueurs se passionnent pour leur partie, ou comme des ivrognessuivent une idée fixe »).
Cet homme passe ses journées au café Gluck, à la même table, et ne se soucie point de ce qui l’entour. Il est une encyclopédie parlante, il connaît tous les livres, leur prix, l’auteur et le lieu d’origine. Quand il lit, « il chantonne et se berce doucement à la manière des juifs lisant le Talmud ».
Mme Sporschil surnommé grossièrement Mme Chocolat, la femme des lavabos,c’est la seule personne qui est restée après le changement de propriétaire et de gérant. Elle a « les cheveux blancs ébouriffés, les mains rouges et humides » conséquence de son difficile travail.
L’amorce de l’intrigue est lorsque le narrateur entre dans le café.

2) L’élément perturbateur
Quand le narrateur voit une petite table carrée, petite table de Jacob Mendel, il se souvient tout àcoup de ce bouquiniste.

3) Péripéties
La première péripétie est page 200 de « Je fermai les yeux » à « comme dans un rêve interminable ».
La deuxième péripétie est page 211 de « C’est pourquoi, je sentis » à « les lustres éblouissants d’un café » page 212.
La troisième péripétie est page 212 de « Qu’était-il devenu? » à «qui se rappellent leur jeunesse » page 213.
La quatrième péripétie estpage 213 de « Je lui demandai s’il était encore en vie » à « le bouquiniste (plus tard d’autres renseignements vinrent compléter son récit) » page 214.
Le climax est page 214, on va tous savoir sur la fin de Jacob Mendel, c’est le début de la cinquième péripétie de « Au début de la guerre » à « comme une brebis au bercail » page 227.

4) Élément de résolution
L’élément de résolution est page228 quand le narrateur dit à Mme Sporschil de garder le livre du bouquiniste, car celui-ci serait heureux « qu’une des nombreuses personnes à qui il a procuré des livres se souvienne de lui ».

5) Situation finale
La situation finale est page 207 de « Nous avons encore longuement parlé de lui » à « l’ennemi le plus implacable de toute vie, l’oubli. ».Le narrateur part du café en sachant ce...
tracking img