Bilan industrie maroc 2010

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3662 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Point de conjoncture
- Avril 2011 -

Cette note fait état de la situation des principaux indicateurs économiques, observés au cours du quatrième trimestre 2010 et estimés pour le premier trimestre 2011, et relate les prévisions pour le deuxième trimestre 2011. La présente analyse de conjoncture a été établie sur la base des enquêtes de conjoncture, des prix, de l’emploi et de la production,effectuées périodiquement par le HCP, ainsi que des statistiques infra-annuelles, produites par les autres administrations.

********

- Orientation toujours favorable des activités non-agricoles au premier trimestre 2011
- Légère Reprise de la demande mondiale adressée au Maroc après une pause au quatrième trimestre 2010
- Poursuite du raffermissement des servicesmarchands et redressement attendu dans le BTP
- Décélération des prix à la consommation et une inflation sous-jacente toujours contenue

Le rythme de croissance des activités non-agricoles est resté soutenu, au quatrième trimestre 2010, bien qu’en légère décélération par rapport au trimestre précédent (+4,4%, en glissement annuel, contre +4,7%). Cette tendance tient, d’une part, à la modération dela contribution des activités minières à la croissance et, d’autre part, au repli du BTP. Les autres secteurs ont réalisé, dans l’ensemble, de bonnes performances. Au premier trimestre 2011, le PIB non-agricole aurait cru à un rythme quasiment similaire à celui du trimestre précédent (4,5%), sous-tendu par le redressement des activités de BTP. Ainsi, et compte tenu d'une hausse de 4,7% de lavaleur ajoutée agricole, le PIB global se serait accru de 4,6%, en rythme annuel.
Les perspectives de croissance pour le deuxième trimestre restent globalement favorables. La croissance des activités non-agricoles resteraient soutenues (4,5%), portée par le bon comportement du secteur tertiaire et la reprise du BTP. Une progression du PIB global de près de 4,5%, en variation annuelle, est ainsiattendue.
Résilience de l’activité mondiale à l’horizon de la mi-2011
L’activité a ralenti dans les économies avancées au quatrième trimestre 2010 (+0,4%, en glissement trimestriel, contre +0,6% au troisième). En zone euro, elle a été affectée par les mauvaises conditions météorologiques, en particulier dans la construction.
Au niveau des pays émergents, en particulier ceux de l’Asie, la croissanceest restée vigoureuse, soutenue par le dynamisme de la demande intérieure et de l’investissement et ce, en dépit du retrait progressif des mesures de soutien budgétaire et monétaire. Par ailleurs, les échanges commerciaux des pays avancés se sont essoufflés (-1,6% en glissement trimestriel), dans le sillage du repli des importations américaines, alors

Pour plus de détails, se référer à lapublication « Point de conjoncture n°20 », hébergée sur le site du Haut-commissariat au Plan (www.hcp.ma). La reproduction des informations, contenues dans cette publication, est autorisée, sous réserve d’en mentionner expressément la source.

que ceux des économies émergentes se sont améliorés (+0,8%). Les tensions inflationnistes mondiales se sont accentuées, alimentées, notamment, par lerenchérissement des cours du pétrole et des autres matières premières. L’inflation s’est, ainsi, renforcée dans les pays avancés (+2,7% au quatrième trimestre, contre +1,7% au troisième) et dans les pays émergents à forte consommation énergétique, où des tensions inflationnistes sont apparues, notamment dans certains pays (Brésil, Inde et Chine).

Concernant le premier trimestre de l’année 2011, uneamélioration de l’activité mondiale est pressentie par rapport au trimestre précédent. Dans les économies avancées, le climat des affaires se serait amélioré, suggérant une reprise de l’activité (+0,6%) et une hausse du moral tant des entrepreneurs que des ménages. La politique économique américaine toujours expansionniste, conjuguée aux soutiens budgétaires destinés aux ménages, continuent de...
tracking img