Biocarburant

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2538 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
MASTER MANAGEMENT Spécialité ADMINISTRATION DES ENTREPRISES 2009/2011 ECONOMIE ET ECHANGES INTERNATIONAUX

Les biocarburants, la nature du débat, les politiques adoptées dans les principaux pays concernés.

Groupe de Travail David CHARAT Bruno GONINET Bruno SAINT PIERRE Sébastien BESSIERE

1

I. INTRODUCTION

Il y a une vingtaine d’année de nombreux scientifiques s’interrogeaient surl’existence ou non d’un réchauffement climatique. Les spécialistes ont levé le doute sur cette question, on prévoit une augmentation de la température du globe de 2°C entre 1900 et 2100. La population mondiale devrait atteindre 9,2 milliards d’habitants à l’horizon 2050 (contre 6,8 actuellement.) Depuis plusieurs années, le doute sur la capacité de la planète à accueillir plus de 9 milliards d’êtreshumains est posé. En parallèle, le développement économique et démographique mondial augmente (conséquence de la mondialisation des marchés), engendre des besoins d’énergies exponentielles, et une consommation mondiale de pétrole qui suit cette tendance. Ces deux phénomènes pourraient avoir des effets catastrophiques pour la planète. La combustion du pétrole pose de graves problèmesd’environnement, car il rejette dans l’atmosphère des produits nocifs (gaz à effet de serre). Ce qui inquiète les scientifiques, c’est le constat d’une augmentation continue de la concentration de ces gaz, et le fait que cet accroissement résulte des activités humaines. Un des secteurs en grande partie responsable des émissions de gaz à effet de serre, en France, en Europe et à l’échelle mondiale est letransport. Ce dernier se développe très rapidement et nous en apprécions les avantages. La généralisation de l’automobile à l’échelle planétaire depuis la fin du siècle dernier pose des problèmes quant au réchauffement climatique, à la pollution, et à l’utilisation des ressources naturelles. Une des solutions alternatives aux combustibles fossiles sont les biocarburants. Cette activité est aujourd’huitirée par la volonté des états de réduire la dépendance au pétrole. Tirée par les trois locomotives du secteur que sont le Brésil, les Etats-Unis et l’Europe, les perspectives mondiales de biocarburant dans le monde sont prometteuses. Comment évaluer ces carburants et appréhender leurs forces et leurs faiblesses au niveau économique ou environnemental, et enfin évaluer la disponibilité de la ressource?

II. ETAT DES LIEUX
abordée décriventla Présentation des politiques abordées dans les différents pays, en quoi ces politiques décrivent-elles la direction économique des pays en question. Le développement des biocarburants a été encouragé et appuyé par les gouvernements en utilisant de nombreux instruments politiques. Les cas du Brésil, des Etats-Unis et de l’Union Européenne sontparticulièrement intéressants avec autant de points communs que de divergences fondamentales. Dans la majorité de ces cas, le soutien des pouvoirs publics a été motivé par les craintes suscitées par le changement climatique, la sécurité énergétique et par la volonté d’appuyer le secteur agricole en stimulant la demande de produits agricoles. Efficaces dans leur soutien aux agriculteurs nationaux, lespolitiques en faveur des biocarburants semblent de plus en plus contestées en ce qui concerne la réalisation des objectifs en matière de changement climatique et de sécurité énergétique. Le cas le plus démonstratif est celui des Etats-Unis concernant les biocarburants de première génération. Les instruments politiques les plus courants sont l’obligation de mélanger des biocarburants avec des carburants àbase de pétrole, les subventions à la production et à la distribution, et les avantages fiscaux. Ces politiques ont eu un impact très important sur la rentabilité de la production des biocarburants qui, dans de nombreux cas, n’aurait pas été commercialement viable. Pour des technologies données, la compétitivité des biocarburants dépendra des prix relatifs des matières premières agricoles...
tracking img