Biou

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1047 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
C11 : ESTERIFICATION

I. OBJECTIF.

Les esters sont présents de façon importante et variée dans la nature : ce sont les principaux constituants des matières grasses (huiles, beurre), et ce sont eux qui donnent un goût, une odeur ou un arôme aux fruits, fleurs, vins...
On peut également les synthétiser à partir de matières premières totalement différentes comme par exemple un alcool et unacide carboxylique.
La réaction porte le nom d’estérification. Son équation- bilan est du type : Alcool + acide carboxylique = ester + eau
Une mole d’alcool réagit alors avec une mole d’acide carboxylique pour donner une mole d’ester et d’eau.

On se propose :
• de synthétiser de l'éthanoate d'éthyle (ester) à partir d'un mélange d'acide éthanoïque et d’éthanol.
• d'étudier l'influence desconditions initiales (composition du mélange initial) sur le taux d'avancement

II. ETUDE PRELIMINAIRE

1) Mélange initial stœchiométrique (A)

Quel volumes d'acide éthanoïque (pur) et d'éthanol (=pur) faut-il prélever si l'on veut que le mélange initial soit stœchiométrique et que la quantité d'alcool initiale soit de 0,048mol ? Se servir des données du tableau ci-dessous, sachant que cesdeux réactifs sont des liquides à température ambiante :


2) Mélange non stœchiométrique (B)
Quels volumes d'acide et d'alcool faut-il prélever pour avoir un mélange initial contenant 1,5 fois plus d'acide que d'alcool, la quantité d'alcool restant de 0,048 mol ?

acide éthanoïque éthanol
Formule brute C2H4O2 C2H6O
masse volumique (g.cm-3) 1,05 0,79

III. PROTOCOLE ET MESURES(Travailler avec les gants et les lunettes)

 Dans un ballon de 100 mL, introduire directement :
 Le volume d’éthanol prélevé à l’aide d’une pipette de 10 mL graduée au 1/10
 10 gouttes d'acide sulfurique concentré (catalyseur)
 Quelques grains de pierre ponce.

 En dernière lieu, a jouter l’acide éthanoïque à l’aide de la dispensette (mélange stoechiométrique pour les groupes 1, 2, 3, 4et non stoechiométrique pour les groupes 5, 6, 7 et 8).
 Adapter aussitôt le ballon au mélange réfrigérant avec la bague de sécurité après avoir mis en route la circulation d'eau, chauffer 45 min à reflux, à l'aide du chauffe-ballon.
 Pendant ce temps, verser dans un bécher dans l'ordre : quelques mL d'eau, 10 gouttes d'acide sulfurique concentré et quelques gouttes de phénolphtaléïne. A l'aidede la burette graduée, déterminer le volume VE1 de solution de soude
à 2 mol.L-1 nécessaire pour atteindre l'équivalence de ce dosage (c'est à dire pour doser les 10 gouttes d’acide sulfurique présent dans cette solution).
 Arrêter le chauffage puis refroidir extérieurement le ballon sous un jet d'eau froide (la réaction est stoppée) ; verser son contenu dans un bécher ; rincer le ballon avecun peu d'eau et rajouter cette eau de rinçage dans le bécher.
 Ajouter quelques gouttes de phénolphtaléïne dans le bécher. A l'aide de la burette graduée, déterminer le volume VE2 de solution de soude à 2 mol.L-1 nécessaire pour doser tous les acides présents dans le bécher en fin d'expérience.
 Faire un schéma annoté du montage utilisé (appelé montage à reflux) lors de la synthèse del’ester. Justifier ce nom.

IV. EXPLOITATION DES RESULTATS.

1. Détermination de la quantité d'acide éthanoïque restant après l'estérification à partir des résultats du dosage.

Chaque groupe traite d'abord le cas de son expérience : VBE1 =………………et VBE2 =…………………

a) l’acide sulfurique est le catalyseur de la réaction : il agit pour accélérer la réaction mais est entièrement régénéré à lafin de l’estérification. Au cours du dosage du mélange final il réagit donc avec la soude en même temps que l’acide éthanoïque restant. Connaissant les résultats des dosages quel est le volume VBE qui a réagi avec l’acide éthanoïque restant dans le ballon après l’estérification ?

Mélange stoechiométrique : VBE =…….. ; Mélange non stoechiométrique : VBE=……

b) Quelle est l'équation- bilan...
tracking img