Blocbuster

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3862 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La Résitance et Collaboration en France pendant la Seconde Guerre Mondiale.

La Résistance en France.
Les débuts de la résistance en France

LES DÉBUTS DE LA RÉSISTANCE EN FRANCE.
L'invasion foudroyante, par les troupes allemandes de la France, de la Belgique. des Pays-Bas, commencée le 10 mai 1940, le réembarquement des troupes anglaises à Dunkerque, l'exode, les deux millions deprisonniers, autant d'évènements qui frappent les Français de stupeur.
Le 17 juin, le maréchal Pétain demande l'armistice (signé à Rethondes et effectif le 25 juin).
L'APPEL DU 18 JUIN 1940 Le 18 juin 1940, un géneral presque inconnu, Charles de Gaule, lance de Londres le premier appel de la résistance: «Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et nes'éteindra pas.
«Dès l'appel du 18 juin, dès la signature de l'armistice, des manifestations spontanées de résistance prouvent que les Français commencent à réagir après le choc et la stupeur de la défaite et de l'occupation.
11 NOVEMBRE 1940Pour protester contre l'arrestation de Paul Langevin, physicien de renommée internationale, les étudiants manifestent à l'Arc de Triomphe en brandissant «deuxgaules», geste précédé de «Vive»: de nombreuses arrestations sont opérées et les facultés ferment pour deux mois. Le recteur Roussy est suspendu. C'est une des premières «réactions de masse» à l'occupant, suivie d'arrestations et bientôt de déportations.
La Résistance doit être désormais considérée sous ses deux aspects:
La France libre et les Forces françaises libres;
La Résistance intérieure,qui doit s'implanter et se développer dans un pays mutilé, livré à l'occupant et sous le gouvernement de Vichy à la solde de l'ennemi
La France libre.

Celle-ci est née du ralliement au géneral de Gaulle des premiers résistants partis de France: officiers, hommes politiques, membres des ambassades, professeurs éparpillés dans le monde et qui l'ont rejoint aux premiers jours. Pour que deGaulle incarne aux yeux des alliés l'idée de la France et de la Résistance, il a fallu d'abord que, sans ressource, sans armée, il fasse admettre par l'Angleterre les buts poursuivis par la France libre.
Ceux qui se sont regroupés autour de lui n'ont pas tous la même idéologie, les mêmes conceptions de l'avenir, les mêmes raisons d'opposition à Vichy. De Gaulle réussira au long des années, et nonsans peine, à faire admettre par les alliés qu'il incarne la France résistante et à obtenir peu à peu les subsides nécessaires, d'abord de l'Angleterre (accord du 7 aout 1940), puis des Etats-Unis qui, en 1943 incluront les Forces françaises libres dans les bénéficiaires de l'accord prêt-bail. L'U.R.S.S. en guerre à partir du 22 juin 1941, reconnaitra à son tour la France libre.

L'Unificationde la résistance .

Clandestine, la Résistance évolue cependant en raison de tous les évenements intérieurs et extérieurs, la résistance des Anglais aux bombardements, l'influence de la france libre par l'intermédiaire de la B.B.C..
L'invasion de l'U.R.S.S. par l'Allemagne, le 22 juin 1941, I'entrée en guerre des Américains après le bombardement de Pearl Harbour par les Japonais, ledébarquement anglo-américain en Afrique du Nord, et en guise de represailles, I'occupation de la zone «Iibre», le 11 novembre 1942, par les troupes allemandes (et l'installation de ses polices en zone sud), autant d'événements qui fortifient les différents courants de la Résistance.
Malgré la propagande de Vichy et les discours de Pétain, malgré les arrestations, les exécutions annoncées par des affichesjaunes et noires,rouges et noires, une grosse fraction du peuple français n'a pas accepté les mesures contre les Juifs et la grande rafle du 17 juillet 1942, n'accepte pas les restrictions au bénéfice de l'Allemagne et des profiteurs du régime, n'accepte pas l'éloignement de deux millions de prisonniers, la comédie de la «relève», la phrase de Pierre Laval déclarant: «Je souhaite la victoire...
tracking img