Blog de classe : un lien virtuel bien réel avec les parents

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2070 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Blog de classe : un lien virtuel bien réel avec les parents

Marie Pierre DUBERNET

En règle générale, les collègues se montrent extrêmement réticents face à l’outil informatique, d’autant plus s’il s’agit d’un site Internet et ce pour différentes raisons : côté vitrine, peur que l’on puisse comparer le travail fait dans les classes, contrainte de la fourniture des articles, accès à la salleinformatique sans aide éducateur… et sûrement beaucoup d’autres.
Bien que comprenant parfaitement toutes ces raisons et les respectant, je crois à l’outil informatique. Je suis persuadée que le meilleur moyen « de faire grandir » l’école c’est de l’ouvrir vers l’extérieur et notamment vers les parents.

@ Difficulté de la communication avec les parents

Force est de constater, dans un milieuque je connais depuis 20 ans, que la préoccupation de tous les parents c’est que leur enfant se sente bien à l’école et qu’il y réussisse. Cela me semble honorable et légitime. Mais tous les moyens sont-ils mis en œuvre pour que l’école ne soit pas vécue comme une ennemie par les parents et les enfants et que les parents et les enfants ne soient pas vécus comme des ennemis par les enseignants ?Pour que parents, enfants et enseignants soient tous acteurs de l’école en général et du parcours scolaire d’un enfant en particulier, le maître mot est peut-être tout simplement « communiquer ».

Et bien sûr, il est difficile, au vu des programmes, d’accorder à chaque enfant, à chaque parent d’une classe de 26-27 élèves en moyenne, le temps qui lui serait nécessaire afin qu’il appréhenderapidement toutes les subtilités tant des savoirs que de la pédagogie employée pour les construire.

Il est également difficile de rencontrer souvent et suffisamment longtemps tous les parents d’élèves pour partager leurs questionnements, leurs angoisses, leurs attentes.

Il est peut-être encore plus difficile d’établir une vraie communication dans un lieu synonyme pour beaucoup de souffrance etd’échec, qu’ils soient encore enfants ou qu’ils l’aient été il y déjà quelques années.

@ Constat des besoins

J’ai, par hasard, été obligée de communiquer par mail avec des parents qui ne pouvaient assister à une réunion d’information sur la classe découverte.
Je croise régulièrement des parents en dehors de l’école et je me rends compte qu’immédiatement la communication est plus facile sur laplace du marché en buvant un café, qu’assis au bureau de leur enfant en face de moi (bien que depuis longtemps je m’assoie avec eux au bureau d’un enfant).
Je croise également régulièrement les parents des enfants et les intervenants d’une association d’accompagnement à la scolarité et c’est souvent, trop souvent dirai-je, qu’ils manifestent de l’ignorance, de l’incompréhension face au cahier detexte, au mémento, aux leçons, aux exercices…
D’autres parents, par ailleurs amis, osent les questionnements qui sont ceux de tous, à propos des leçons, des devoirs, du comment apprendre, comment aider au mieux mon enfant. Et je me dis pourquoi ne pas les laisser les poser pour tous ceux qui n’oseront pas le faire ou ne s’en sentiront pas capables mais qui, par contre seront enchantés d’avoir enfindes réponses.

@ Pourquoi un blog ?

C’est pour toutes ces raisons que, depuis un certain temps avait germé en moi l’idée d’un nouvel outil de communication : un blog. Le « bébé » est arrivé en septembre 2006, dans un premier temps de manière non institutionnelle, puis au mois de février 2007, très officiellement grâce à l’outil mis à disposition par l’Inspection Académique de la Gironde.Le blog est le seul outil à ma connaissance qui peut-être comparé à un « cahier de vie de classe » et qui peut compenser les minutes d’accueil individualisées qui existent en maternelle mais disparaissent ensuite.
Ces pratiques, plus souvent utilisées en maternelle qu’en primaire, sont reconnues, appréciées de tous (enfants, parents, enseignants…) et regrettées quand elles n’existent plus....
tracking img