Boris vian

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (319 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 octobre 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
Boris Vian
Boris Vian est un écrivain et chanteur français très prolifique, il est également poète, critique, musicien de jazz, scénariste, traducteur (anglo-américain), acteur etpeintre. Il est né le 10 mars 1920 à Ville-d'Avray et mort le 23 juin 1959 à Paris à 39 ans. Il a donc vécu au XXème siècle.
Dans la plupart de ses œuvres Boris s'exprime sur les caractèresdésespérés de l'espèce humaine.
La complainte du progrès
La Complainte du progrès est une chanson de Boris Vian pour les paroles, et d'Alain Goraguer pour la musique, créée en 1956.
LaComplainte du progrès est célèbre notamment par ses énumérations de biens de consommation imaginaire comme : « Mon armoire à cuillères, mon cire-godasse, mon repasse-limace, mon tabouret àglace, la tourniquette à faire la vinaigrette, le ratatine-ordure, le coupe-friture, le chauffe-savates, l’éventre-tomate, le canon à patates, le chasse-filou, le lit-qu’est-toujours-fait». La chanson est une critique de la société de consommation qui commence alors à se développer en France.
Je crois qu'il exprime sa peur de voir les sentiments se réduire au profit dumatérialisme, c'est à dire le plaisir de la consommation, de la possession d'un maximum de choses.
On peut remarquer également que Vian fait notamment beaucoup référence a des biensdomestique pour faire le ménage et des objet qu’on utilise en cuisine comme « Un frigidaire, Une cuisinière, un four en verre, des tas de couverts, des pell' à gâteaux  ».
Je crois qu’ilutilise ses biens particulier car à cette époque il y avait encore l’idéal de la femme qui restait à la cuisine et préparait à manger mais depuis cette époque les choses ont changé d’abord carles cliches sur les femmes ont presque disparu et car avoir ses objets-là est généralisé dans beaucoup de maison, on ne va pas te trouver riche car tu as un frigidaire par exemple.
tracking img