Candide

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1447 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Biographie de Voltaire
François-Marie Arouet, dit Voltaire (1694 - 1778) est un des plus grands écrivains français des Lumières reconnu de son vivant : dramaturge, polémiste satirique, philosophe, historien et moraliste.
François-Marie Arouet est originaire d'un milieu bourgeois, son père était notaire. Il fait de brillantes études chez les jésuites. Voltaire laisse une œuvre considérable,parmi laquelle, Œdipe, les Lettres philosophiques, Zadig, Candide (1759), le Traité sur la tolérance, le Dictionnaire philosophique et un très grand nombre de lettres.
A cause de la censure, la plupart de ses écrits étaient interdits. Ils étaient publiés de manière anonyme, imprimés à l'étranger et introduits clandestinement en France.
Voltaire dans son œuvre dénonce la guerre, l'intolérancereligieuse et l'injustice politique et sociale. Ses écrits ont eu une grande influence sur la Révolution française de 1789 et sur la Révolution américaine de 1776.
Présentation du texte
Dans ce conte philosophique qu’est Candide, Voltaire se propose de démontrer que les philosophes optimistes ont tord de prétendre que « tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes » (Théorie du philosopheallemand Leibniz).
Pour ce faire, l’auteur met en scène un héros, Candide, un grand naïf, qui découvre toutes les formes du mal au cours de ses aventures et un personnage nommé Pangloss, censé représenter la pensée leibnizienne. Au début du chapitre 3, candide a été chassé du château du baron Thunder-ten-Tronck et découvre la guerre, le premier mal du monde.
Explication

A) La valorisation de laguerre 

1) L’aspect esthétique
La guerre est présenté de façon inattendue : l'accent est mis sur son aspect esthétique au début du passage. Des la 1ére phrase, on a une harmonie visuelle par l’énumération des adjectifs beau leste brillant bien ordonne intensifiés par « si » donnant.
Voltaire montre la guerre ironiquement comme une fête, un spectacle que candide est en traind’assister (conception théâtrale de la guerre « héroïque »).
De même, il y'a une harmonie entre la musique des instruments(les trompettes, les fifres, les hautbois, les tambours), le bruit des canons et les Te Deum. => énumération.
C’est hyperbolique car il n’y a pas autant d’instruments de musiques sur un champ de bataille mais réaliste car les musiciens précédaient les troupes dansla guerre réellement.
Le mot « harmonie » renvoie explicitement à Leibniz et à son harmonie préétablie. Dans cette perspective, la guerre s’inscrit dans une logique d’une volonté providentielle.

2) Justification de la guerre

Les actes des soldats sont justifies par la religion.( deux rois faisaient chanter des Te Deum, selon les lois du droit public)

La guerre estmoralement et socialement valorisée et justifiée. On le voit au choix des termes « coquins » et « infectés » qui présentent les victimes comme des parasites dont la disparition est bénéfique. La guerre est présentée comme une œuvre utile et équitable.

Le raisonnement philosophique donne également du crédit a la guerre (ligne la raison suffisante ; ligne 8 raisonner des effets des causes ; dumeilleur des mondes)

B) Texte accusateur

1) Pathétique et tragédie

Voltaire démystifie le registre épique L’expression boucherie héroïque (l. 14) est importante, puisqu’elle rassemble une réalité horrible (des milliers de morts) et le prestige malsain qui l’entoure (l’idée de héros, du prestige de l’uniforme) ; on a ici un oxymore car un carnage atroce devient une soi-disant gloire(avec le terme héroïque). Les héros cites dans ce texte n’en sont pas.

Cette réécriture d’un texte épique use du décalage et de l’absurde. Tout ce déchaînement de violence, en effet, apparaît inutile, sans fondement, inhumain. Il ne reste d’ailleurs de cet épisode qu’une impression d’horreur et de pitié, proche de celle qui règne dans la tragédie (aristote). Du reste, nous remarquons...
tracking img