Capital-risque au maroc ( performance)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 48 (11968 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
| |
| |
| |
| |
||

Sommaire
Introduction 4
CHAPITRE I : Généralités 5
1. Historique 6
Chapitre II : Capital risque et capital investissement 7
1. Le capital- investissement : 8
1.1 Définition : 8
1.2 Différence entre capital risque et capital investissement 8
1.3 Les différents métiers du capitalinvestissement : 9
CHAPITRE III : Les spécificités du capital risque 11
1 .Quelles sont les caractéristiques du capital-risque? 12
2.1.1 Les investisseurs : 13
2.1.2 Les organismes de placement en capital risque (OPCR) 13
2.1.3 Les sociétés de gestion 13
3 Les bénéficiaires 14
4 Le Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières (CDVM) 14
5 L’Association Marocaine desinvestisseurs en Capital (AMIC). 14
• Moussahama : 14
• Faisal Finance Maroc : 14
• ASMA Invest : 15
• Capital Invest : 15
• La Financière Capitale : 16
• Capital Finance : 16
• Méditerranéen Finance : 17
• Casablanca Finance Group : 17
• Les chiffres clés du capital-risque : 18
• Investissement en chiffres : 19
• La concentration du capital-risque par secteur : 22
• Les22
• Les phases de cycle de vie d’une entreprise les plus touchées par le capital-risque 23
• Cadre juridique 23
• Cadre fiscal 24
• Des avantages fiscaux sont prévus 25

Introduction

Le financement de l’investissement représente une problématique importante pour les entreprises marocaines sous-capitalisées. Vu les limites démontrés par les financements classiques, les PME setournent de plus en plus vers le capital risque qui est considéré comme un moyen de financement complémentaire et non concurrent au système traditionnel. Cependant, d’origine récente au Maroc, le capital-risque ne dispose pas d’un cadre spécifique incitatif pour son développement.

Le capital risque au Maroc s’est récemment développé face aux besoins d'une économie en pleine extension. C’est unmoyen de financement destiné aux jeunes entreprises qui proposent des projets pertinents mais qui manquent de ressources.

Toutefois, ce concept ne représente pas de poids dans l’économie nationale alors qu’il est considéré comme étant un marché rentable.

Tout au long de notre étude, nous traiterons les différents aspects qui freinent le développement de cette activité au Maroc.Historique

1. Qu’est ce qu’on entend par capital risque ?
Le capital risque appelé « venture capital » est une pratique financière qui représente un levier économique très important pour les nouvelles petites et moyennes entreprises qui souhaitent se développer. L’utilisation du terme « risque » met l’accent sur le côté risque lié à l’investissement. Toutefois, on utilise aussi les termes capitalaventure ou capital croissance pour désigner les points positifs que présente cette opération.

Le capital risque est un investissement réalisé par des sociétés capital risqueurs dédiées au soutien financier des jeunes entreprises. Ce capital est souvent apporté aux PME qui possèdent un large potentiel de développement, de retour d’investissement ainsi que des plus values.

L’investisseurpropose également à l’entreprise cible ses expériences et ses réseaux pour la création et pour le premier pas de développement de l’entreprise. Assez souvent, le capital risqueurs optent pour des entreprises innovantes ou de technologies notamment la technologie du développement durable. L’investissement consiste d’une manière générale en l’octroi de fonds. Il peut ainsi prendre la forme de capitaux...
tracking img