Caucase et asie centrale-la guerre pour le controle du rimland

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 52 (12869 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
[CAUCASE ET ASIE CENTRALE : LA GUERRE POUR LE CONTRÔLE DU RIMLAND]
Since the end of the Cold War, the Caucasus and Central Asia have been at the centre of a New Great Game. The article presents the policy of the different great powers in the region and the geostrategical and geoeconomical interests they defend.

Introduction
Seule région au monde où interviennent pratiquement toutes lespuissances nucléaires avérées, l'Asie centrale (et en moindre mesure le Caucase) connaît aujourd’hui un intérêt géopolitique sans précédent : la présence de plus en plus intense des Etats-Unis a entraîné une réaction russe, suivie elle-même d'une infiltration chinoise, japonaise et indienne. Aussi bien l’Asie centrale que le Caucase sont composés de pays qui primo sont marqués par une grandediversité ethnique, culturelle et linguistique, qui secundo sont touchés par une certaine instabilité1, qui tertio, sont encerclés par des grandes puissances (Chine, Iran, Russie, Pakistan, Inde) et qui enfin, appartiennent à cette catégorie de pays instables, susceptibles de permuter facilement d’orbite, c’est-à-dire intégrer ou abandonner un système de réseaux politiques, économiques, culturels etgéopolitiques.

La géopolitique comme point de départ
Chaque pays a tendance à se considérer comme le centre d’un système et même si la réalité est différente, c’est cette perception, cette représentation qui structure les comportements géopolitiques. Contrairement à l’Europe, les États-Unis se caractérisent par une géopolitique de l’insularité. Leur situation privilégiée oriente, par conséquent, leurrapport au monde vers un problème de projection et d’environnement global. Il n’est donc pas étonnant que l’école anglosaxonne de la maîtrise des mers n’ait cessé d’inspirer les Américains dans leur conception du monde depuis le début du XIXe siècle. Trois géopoliticiens marquent principalement ce courant : les Américains Alfred Thayer Mahan (1840-1914) et Nicholas Spykman (1893-1943) etl’Anglais Halford J. Mackinder (1861-1947). La pensée de Mahan peut se résumer à la phrase du navigateur W. Raleigh, à la fin du XVIe siècle : « Qui tient la mer tient le commerce du monde, tient la richesse du monde : qui tient la richesse du monde tient le monde lui-même » 2 . Mahan plaidera par conséquent pour que les États-Unis maîtrisent de manière stratégique les océans. Afin d’atteindre cet objectif,il convient selon lui non seulement de s’assurer de points d’appui dans les détroits et le long des routes maritimes, mais également de construire une flotte qui puisse être visible sur toutes les mers et capable de se déplacer rapidement vers les points stratégiques. Étant donné que d’un continent à un autre, la projection stratégique est quasi toujours indirecte, il faut posséder ou conquérirles îles qui encerclent le continent sur lequel on veut se projeter. La thèse défendue par Mackinder est celle du principe de « pivot ». C’est autour du pivot, du cœur du monde (Heartland) que s’articulent toutes les dynamiques géopolitiques de la planète. En pratique le cœur du monde correspond à l’Eurasie, notamment la Russie, la Sibérie, le Caucase et la partie de l’Europe Orientale. Autour decet épicentre s’étend le croissant intérieur (Inner Crescent), composé de la Sibérie, de la chaîne de l’Himalaya, des déserts de Gobi, du Tibet et de l’Iran. A la périphérie de ce croissant il y a les Coastlands, à savoir l’Europe de l’Ouest, le Moyen-Orient, l’Asie Centrale et l’Asie du Sud-Est. Au-delà de ces derniers, des systèmes insulaires (Outer Crescent) viennent compléter l’encadrement duHeartland (GrandeBretagne, Japon). Enfin, l’ultime demi-cercle (Insular Crescent) est composé des États-Unis, de

1

Ossétie du Sud, Abkhazie, Haut-Karabagh, Vallée du Ferghana, etc. Moreau -Defarges, Ph., Introduction à la géopolitique, Paris, Seuil, 1994, p.49.

2

[CAUCASE ET ASIE CENTRALE : LA GUERRE POUR LE CONTRÔLE Géopolitique DU RIMLAND]
l’Afrique et de l’Australie3. Dès...
tracking img