Chanrt d'automne

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (353 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Au premier mot, on apprend que quelque chose va arriver.
- Nous plongerons : le poète attire l'attention du lecteur.
- La première strophe avec ses mots ténèbres, Adieu, et chocs funèbreslaissent penser à la mort.
- vers 4 : ce vers montre une image du bois que nous utilisons pour le chauffage, une image qui représente l'hiver.
- A la 2ème strophe, le saut soudain, le passage del'automne à l'hiver est très rapide, et inattendu.
- Vers 5-6 : enjambement.
- Ces mots représentent l'humeur caricaturée de l'hiver, la vision de cette saison où il fait froid et mauvais(exemple : haine - peur de la maladie, ou horreur - la mort…).
- Labeur dur et forcé : On a l'impression de travailler plus et quand on finit il fait nuit, il faut gagner assez pour se payer lebois…
- Enfer polaire : oxymore ; le soleil est chaud, lumineux mais l'hiver, bien que toujours là, la chaleur et la lumière n'atteint plus les hommes, arrêtée, enfermée par le froid.
- Vers 8est la première allusion à l'amour.
- Vers9 : chaque bûche qui disparaît dans le feu, c'est de l'argent qui part, de la chaleur en moins.
- Vers 10 : métaphore au vers 9 qui compare la mortd'une pendaison, le bruit du claquement de la tête et de la corde quand elle se tend est pour le poète le même bruit de la bûche qui tombe pour brûler. C'est dû à l'importance que prend un morceaude bois ; il est non seulement la chaleur, mais la vie.
- Les vers 11 et 12 sont une autre métaphore de l'esprit de Baudelaire qui dit ressembler à une tour (forme de l'homme) qu'on abat avecdes coups (coups durs de l'hiver ; peuvent être moraux, financiers,…).
- Cette métaphore continue à la strophe suivante ; le choc devient monotone, trop habituel, sans oublier la mort siprésente (cercueil).
- Durant ces dernières strophes, on se croyait en hiver, mais ce n'est que l'automne : montre combien le temps est long, avec le souvenir de l'été et l'appréhension de l'hiver.
tracking img