Chapitre 4: l'entre deux guerres

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2586 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre 4 : l’entre-deux guerres : Instabilité et crises

Intro:
Il y a intervention de l’état dans les périodes de guerre (Europe continentale), cette économie se traduit par la diffusion du taylorisme et du fordisme, on va faire accepter ce qui à été refusé avant la guerre, cette méthode va engendrer une augmentation du gain de productivité, les industries sont de plus en plus sollicitéainsi que l’agriculture.
Pour le USA, la production agricole à augmenter, il y a beaucoup de demande de l’Europe. La guerre est un bouleversement géopolitique, l’USA sort renforcé de la guerre au niveau de l’économie, c’est une puissance industriel (approvisionnement pour la guerre) face à une Europe détruite, c’est aussi une puissance politique (son entrée en guerre) et une puissance financière (devienne créditeur avant d’être débiteur: prête a l’Europe jusqu’en 1928), les USA assume mal ce statut. La monnaie international est le dollar.
Les USA sont protectionnisme donc l’Europe ne peut pas exporter, il va y avoir une insuffisance de remboursement.
En 1917, c’est la naissance de l’URSS , il y a l’adoption d’un nouveau mode de régulation par la planification accompagner de lacollectivité des terres ( pas de propriétaires) et la nationalisation des entreprises (moins de terre privés) donc l’état centrale va décider de tous. L’objectif est l’industrialisation.
En 1960, l’URSS connait une grande crise. En fin d’année 1990, il n’existe plus. Dans un premier temps, la production baisse. A partir des années 20, il y a un essor spectaculaire , l’URSS est la 2éme puissanceindustrielle, c’est une puissance mondial, cela s’accompagne d’une alphabétisation et une prise en charge des ménages. Mais il y a une remise en cause de l’universalité du capitaliste ( il y a 2 blocs: ouest et est) et une nécessité de prêter la question social en 1945.

1:Les lendemains de guerre entre croissance et déséquilibres
1: La reconstruction
En Europe, il y a 9 millions soldats, 6millions de civiles perdent la vie, cela à pour conséquence une baisse du PNB de 1/3 en Europe (en 1914), il faut attendre 1924 pour atteindre le mm niveau raisonnable qu’en 1913.
En USA, le PIB double de 1914 a 1919. Il y a une destruction de la capacités productive en Europe, le secteur primaire de production augmente en même temps que les prix. Les USA deviennent créditeur, avant la guerre il étaitdébiteur car grâce à l’exportation ils s’enrichissent et prêtent aux autres ( ils sont débiteurs). De 1918 à 1919, le traiter de Versailles (juin 1919) signifie à l’Allemagne les réparations qu’elle doit effectuer c’est une exigence importante de la part de la France car l’économie est partiellement détruite (« l’Allemagne paiera »), il y a un esprit d’amertume, revanche, d’hostilité face àl’Allemagne. Ces réparations sont couteuses, incapacité pour l’Allemagne , elle ne paiera jamais, face à cela les pays comme la France font une occupation de la roure ( amputer son territoire: amertume de l’Allemagne).
De 1920 a 1921, il y a crise de reconversion (pour l’USA et le Japon qui se reconvertie vers une économie de paix ) car la crise est très importante, l’USA est le plus touché , laproduction inclus a baissé de 15% , le secteur agricole est le plus touché ( baisse de 60% des ventes), le prix de l’exportation ne sont pas les mm, il y a une reconversion vers d’autres marches intérieure et vers d’autres marchés.
En Grande Bretagne, il y a une difficulté pour se reconvertir.
Après cette période de reconversion, il y a une forte croissance: les années folles.

2:Les annéesfolles ( année 20)
Une croissance qui porte le germe de la crise à venir entre rupture et croissance, il aura une augmentation intensive en USA du gain de productivité (facteur très efficace), elle est extensive en Europe (facteur très efficace: travail et capital). Partout comme l’USA et l’Europe, il y a un fort investissement, une accumulation du capital, une production en masse couplés au...
tracking img