Chercher le vent

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2904 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
(Québec) Pour intéresser les garçons à l'école, les profs ont tout avantage à rendre leur enseignement plus concret afin de permettre à leurs élèves d'utiliser concrètement ce qu'ils apprennent sur les bancs d'école, affirment plusieurs. Mais ne s'agissait-il pas d'un des objectifs-clés de la réforme scolaire, mise en place il y a 10 ans?
La mal-aimée réforme de l'éducation, qui a fait coulerbeaucoup d'encre au cours de la dernière décennie, visait justement à contrer le décrochage scolaire. Puisque le décrochage a toujours été davantage une «affaire de gars», la réforme avait pour but, entre autres, d'augmenter la réussite des garçons à l'école. Or 10 ans plus tard, force est de constater que les écarts en gars et filles sont toujours aussi grands en matière de diplomation.
Or quandon demande à des profs, des directeurs d'école ou des experts quelles sont les solutions à mettre en place, plusieurs reprennent des éléments de la réforme. Pédagogie par projets, expériences en classe, apprentissages plus concrets, etc. Sommes-nous de retour à la case départ?
Les partisans de la réforme affirment que le renouveau pédagogique a été démantelé morceau par morceau au cours desdernières années. Ses détracteurs, au contraire, saluent un juste retour à l'équilibre. D'autres, plus nuancés, estiment que la réforme a été implantée trop brusquement.
«Le problème avec la réforme, c'est que ça s'est fait de façon trop précipitée», affirme Gérald Charron, qui compte plus de 20 ans d'expérience comme enseignant au primaire. «Moi-même, je n'étais pas prêt à faire de la pédagogie parprojets. Au début, ça faisait peur et plusieurs sont passés à côté à cause de ça», explique-t-il.
Aujourd'hui, M. Charron s'est toutefois converti aux vertus des projets pédagogiques. Cette année, il a développé plusieurs activités autour du thème de l'eau et il jongle avec la possibilité de faire la même chose avec l'arbre, cet automne.
«Les gars aiment ça, faire des expériences, ces projetsmarchent très bien. Mes élèves avaient des expériences à réaliser à la maison cette année et j'ai été émerveillé de voir des papas qui ont pris ça à coeur et qui se sont impliqués pour donner un coup de pouce à leurs enfants.»

En 2000, le ministère de l'Éducation du Québec a donné le coup d'envoi d'une réforme des programmes scolaires qui s'applique à toutes les écoles, tant au public qu'au privé.Amorcée en 2000-2001, cette réforme a d'abord touché les classes de la maternelle et du premier cycle du primaire, soit la première et la deuxième année.
Puis, elle s'est s'installée graduellement au deuxième et au troisième cycle du primaire, c'est-à-dire jusqu'en sixième année.
Depuis 2003, la réforme est mise en oeuvre graduellement au secondaire.
La grande nouveauté du programme consiste àdécouper l'enseignement en cycle de deux ans. Le premier cycle englobe la première et la deuxième année du primaire. Le second cycle, la troisième et la quatrième année. Et enfin le troisième cycle, la cinquième et la sixième année.
De plus, il est maintenant question d'approche par compétences. Par cette approche, on veut que l'élève, au moyen des différents apprentissages effectués en classe,acquière des compétences de deux types :
* des compétences disciplinaires, qui se rapportent aux disciplines de base telles que le français, les mathématiques et les arts
* des compétences transversales, qui concernent le développement intellectuel aux méthodes de travail au développement personnel et social à la communication
L'enseignement de l'anglais, langue seconde, débute au 1ercycle, soit dès la 1ère année. Le temps d'enseignement est déterminé par le conseil d'établissement et il doit permettre à l'élève de réaliser les apprentissages requis.
L'objectif de la réforme scolaire est de recentrer l'école sur les matières de base, notamment le français, les mathématiques et l'histoire, et de la rendre plus stimulante, surtout pour les garçons qui, comme le démontrent les...
tracking img