Chomage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1874 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Il n’y a pas qu’une explication possible du chômage. On peut toutefois penser à trois principales causes :

- le chômage serait dû à un coût excessif du travail (interprétation relancée par la mondialisation et la concurrence des pays à bas salaires)
- le chômage serait dû à un niveau d’activité économique insuffisant, à cause d’une faiblesse des débouchés
- le chômage résulterait d’uneinadéquation entre la structure des qualifications et des emplois

Il n’y a pas de consensus entre les économistes à ce sujet. Il existe donc plusieurs théories du chômage, qui suggèrent des remèdes différents.

Chômage et coût du travail

Pour les néoclassiques (Walrass, Jevons, Menger, Marshall), le travail est une marchandise comme une autre, échangée sur un marché comme un autre. Si leshypothèses du modèle de concurrence pure et parfaite sont vérifiées, alors il est possible de démontrer que le marché du travail possède un équilibre unique, et que le marché revient toujours à cet équilibre.

Par exemple, si l’offre de travail est supérieure à la demande de travail, alors les travailleurs au chômage vont réduire leurs prétentions salariales, le salaire va baisser, réduisantl’offre de travail et augmentant l’offre de travail jusqu’à ce qu’elles soient égales.

C’est donc le salaire, dans le modèle néoclasique, qui joue le rôle de variable d’ajustement, et dont les mouvements assurent le retour au plein emploi. Dans ces conditions, le marché du travail revient toujours à l’équilibre, et il n’y a pas de chômage involontaire. Les travailleurs sans emploi sont ceux qui neveulent pas travailler au salaire en vigueur.

Comment, dans une telle analyse expliquer l’existence d’un chômage involontaire dans les économies modernes ?

- Il y aurait tout d’abord un chômage de transition, ou "frictionnel", qui découle du fait que l’on ne retrouve pas immédiatement un emploi après en avoir quitté un autre.
- Mais surtout, le chômage involontaire proviendrait des obstaclesque l’Etat et les syndicats opposent au libre jeu du marché. Ainsi, si le SMIC ou les salaires imposés par les syndicats sont supérieurs au salaire d’équilibre, alors le marché du travail ne peut revenir à l’équilibre.

En conséquence, les libéraux, qui s’inspirent du modèle néoclassique, recommandent la disparition ou la baisse du salaire minimum, dont le niveau trop élevé est censé être lacause du chômage des travailleurs les moins qualifiés. Les travailleurs non qualifiés ont en effet une productivité faible. Si leur salaire horaire est supérieure à leur productivité marginale (ce que rapporte à l’entreprise l’emploi d’une heure de travail supplémentaire) alors l’entrepreneur n’a pas intérêt à les embaucher.

Le modèle néoclassique repose sur des hypothèses fortes, dont certainespeuvent être relâchées. Il reste cependant bien loin de la réalité, et ses résultats (par exemple que le salaire est égal à la productivité marginale du travail) sont loins d’être vérifiés. Ainsi, à productivité égale, les travailleurs de l’industrie automobile allemande sont presque deux fois mieux payés que les travailleur de l’industrie automobile française. Le travail n’est probablement pasune marchandise comme une autre, et sa valeur dépend des représentations sociales et des rapports de pouvoir propres à chaque société.

Si le chômage est dû à un coût du travail trop élevé, pour combattre le chômage il faut baisser le coût du travail non qualifié. Cela peut être obtenu par
- une baisse des salaires nominaux (par ex. SMIC), mais ceci est souvent socialement inacceptable
- deshausses de salaire inférieures à l’inflation (salaire réel diminue)
- baisse de charges ("ristourne" progressive)

Les politiques de l’emploi (de droite comme de gauche) recourant à des allègements de charges auraient créé ou sauvegardé entre 300000 et 500000 emplois depuis 1990.

Chômage et demande

La crise de 29 montre bien qu’il peut y avoir un chômage massif qui ne s’explique pas...
tracking img