Ciblage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2220 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
FAUT-IL CIBLER LES PRESTATIONS SOCIALES AFIN D’ASSURER UNE JUSTICE SOCIALE ?

Depuis la république sociale de 1946, les principes de solidarité et d’égalité sont devenues les bases des politiques sociales. Jusqu’à présent, il n’était pas fait de différence de traitement entre les individus, afin d’approcher l’objectif d’égalité. Les prestations sociales étaient, et le sont encore pourcertaines, universelles et sans modulation.

Cependant, dans la situation actuelle, la France s’interroge sur l’efficacité de ce système et l’éventuelle possibilité d’évoluer vers un concept portant sur plus d’équité. Pour comprendre cette remise en question, il est tout d’abord nécessaire de connaitre certaines notions.

En effet, il ne s’agit pas ici de s’étendre sur les principes d’égalité et desolidarité, déjà appliqués, mais de s’intéresser au ciblage des prestations et la recherche de la justice sociale. Ainsi, c’est John Rawls qui approfondit cette idée de moduler et d’orienter les prestations en orientation des plus démunis afin de réduire les inégalités, mais aussi de diminuer les dépenses publiques.
La justice sociale peut être rattachée au principe de l’égalité des chances.En d’autres termes, un élément, une action ou une situation est injuste à partir du moment où elle n’est pas (ou plus) acceptée par la majorité de la société. Elle constitue un objectif, qui a défaut d’être atteint, peut être approché.

A présent, il est légitime de se demander si le ciblage des prestations sociales permet de réduire les inégalités, et par conséquent de se rapprocher de lajustice sociale ? Cette modulation ne comporte-t-elle que des avantages pour la société ?

Pour répondre à cette problématique, il est nécessaire d’étudier, d’une part, les conséquences de l’application de cette seule politique de ciblage, et d’autre part, ses possibilités de se rapprocher de l’équité.

I - Du ciblage à l’accroissement des inégalités sociales.


Le débat entre universalitédes prestations et leur sélectivité peut se comprendre au regard de la complexification du système de sécurité sociale et de sa perte d’adéquation à la société actuelle. Cependant, le ciblage peut rencontrer rapidement ses limites et/ou son incompatibilité.

A) Des conséquences contraires au principe d’équité.

Le principe d’équité rejoint la justice sociale en cherchant à améliorer lasituation des plus pauvres avec l’aide des plus riches. C’est l’idée de la justice distributive, comme John Rawls a pu l’énoncer, qui se met en œuvre grâce au ciblage des prestations sociales. Cependant, la société et la protection sociale peuvent en subir les conséquences.

1° La dualisation de la société.

Cibler les prestations sociales peut entrainer divers effets, pouvant parfois aller àl’encontre de l’objectif initial de cette politique.
Dans un premier temps, le fait de cibler des individus au sein d’une population entière pour leur(s) caractéristique(s) socio économique(s) s’appelle une différenciation, ou encore une discrimination. Mais cette dernière sera dite positive puisque son but sera de compenser une faiblesse par l’intervention publique. Le problème réside dans le faitque « les ciblés » vont être montrés du doigt, stigmatisés comme étant ceux qui ne font pas d’effort pour se débrouiller seul. Ils seront les « assistés » ou encore « profiteurs » du système, et les autres trouveront qu’ils payent toujours trop cher pour eux. C’est la dualisation de la société, menant à l’écart économique, mais aussi sociologique, des populations.
De plus, l’un des risques de ladiscrimination positive est de se fonder sur des préjugés et de chercher à catégoriser les individus en fonction d’une de leur particularité, alors qu’une personne ne se résume pas seulement à cela. On peut même préciser que la correction d’un handicap social, en entraine un nouveau pour une autre « catégorie » de personnes.


2° Une protection sociale de moins en moins étendue.

Il est...
tracking img