Classes sociales

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 814 (203290 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Édition du groupe « Ebooks libres et gratuits »

Charles Dickens

DAVID COPPERFIELD Tome I

(1849 – 1850) Traduction P. Lorain

Table des matières CHAPITRE PREMIER. Je viens au monde.............................4 CHAPITRE II. J’observe. .......................................................22 CHAPITRE III. Un changement. ...........................................43 CHAPITRE IV. Jetombe en disgrâce. ...................................67 CHAPITRE V. Je suis exilé de la maison paternelle. ............95 CHAPITRE VI. J’agrandis le cercle de mes connaissances. 122 CHAPITRE VII. Mon premier semestre à Salem-House. ... 133 CHAPITRE VIII. Mes vacances, et en particulier certaine après-midi où je fus bien heureux. ....................................... 159 CHAPITRE IX. Je n’oublieraijamais cet anniversaire de ma naissance. ..............................................................................182 CHAPITRE X. On me néglige d’abord, et puis me voilà pourvu. ................................................................................. 200 CHAPITRE XI. Je commence à vivre à mon compte, ce qui ne m’amuse guère................................................................ 230 CHAPITRE XII. Comme cela ne m’amuse pas du tout de vivre à mon compte, je prends une grande résolution.........252 CHAPITRE XIII. J’exécute ma résolution...........................266 CHAPITRE XIV. Ce que ma tante fait de moi. ....................295 CHAPITRE XV. Je recommence.......................................... 319 CHAPITRE XVI. Je change sous bien des rapports. ...........334 CHAPITRE XVII. Quelqu’un qui rencontre une bonne chance. ..................................................................................366 CHAPITRE XVIII. Un regard jeté en arrière....................... 391 CHAPITRE XIX. Je regarde autour de moi et je fais une découverte............................................................................ 402 CHAPITRE XX. Chez Steerforth........................................ 428 CHAPITRE XXI. La petite Émilie........................................442 CHAPITRE XXII. Nouveaux personnages sur un ancien théâtre. .................................................................................. 471 CHAPITRE XXIII. Je corrobore l’avis de M. Dick et je fais choix d’une profession. ........................................................ 506CHAPITRE XXIV. Mes premiers excès. ..............................528 CHAPITRE XXV. Le bon et le mauvais ange. ..................... 541 CHAPITRE XXVI. Me voilà tombé en captivité. ................. 571 CHAPITRE XXVII. Tommy Traddles..................................594 CHAPITRE XXVIII. Il faut que M. Micawber jette le gant à lasociété............................................................................... 609 CHAPITRE XXIX. Je vais revoir Steerforth chez lui. .........639 CHAPITRE XXX. Une perte. ............................................... 651 À propos de cette édition électronique.................................664

–3–

CHAPITRE PREMIER. Je viens au monde.

Serai-je le héros de ma propre histoire ou quelque autre y prendra-t-il cette place ? C’est ce que ces pages vontapprendre au lecteur. Pour commencer par le commencement, je dirai donc que je suis né un vendredi, à minuit (du moins on me l’a dit, et je le crois). Et chose digne de remarque, l’horloge commença à sonner, et moi, je commençai à crier, au même instant. Vu le jour et l’heure de ma naissance, la garde de ma mère et quelques commères du voisinage qui me portaient le plus vif intérêt longtemps avant quenous pussions faire mutuellement connaissance, déclarèrent : 1° que j’étais destiné à être malheureux dans cette vie ; 2° que j’aurais le privilège de voir des fantômes et des esprits. Tout enfant de l’un ou de l’autre sexe assez malheureux pour naître un vendredi soir vers minuit possédait invariablement, disaient-elles, ce double don. Je ne m’occupe pas ici de leur première prédiction. La...
tracking img