Classification des points acu estomac

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 34 (8417 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 juin 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Classification fonctionnelle des points d'Acupuncture
Connaître les caractéristiques fonctionnelles d'un point d'Acupuncture est aussi important que la compréhension des propriétés pharmacodynamiques d'un médicament. Cette connaissance est nécessaire à l’équilibration du FroidChaleur et du Vide-Plénitude qui sont les deux extrêmes de l’expression des syndromes cliniques. Le nombre de points estdéjà extrêmement important à l’époque du livre Nei Jing qui propose de nombreuses classifications en fonction de différents critères que sont :


Leurs rapports avec les Zang Fu : points Shu du dos, points Mu Antérieurs, points Yuan et points He inférieurs. Leurs rapports avec les méridiens : points Shu antiques, points Luo et points de Réunion. Leurs effets thérapeutiques : 59 points de lamaladie de la Chaleur, 59 points de l’Eau, etc...

− −

Le Nei Jing indique plus simplement que le point correspond à l'endroit où la douleur apparaît à la pression exercée sur le méridien ou en-dehors de lui. Ces points sont appelés points Ashi. Le mot Ashi a deux explications : le cri «Aïe» du malade quand le médecin palpe le point douloureux, ou la question «c’est bien là ?» prononcée dans ledialecte du sud du fleuve Yangtsé. La classification des points complétée par le «Classique des Difficultés» (Nan Jing), le «Compendium classique d'acupuncture et de moxibustion» (Zhen Jiu Jia Yi Jing, 259 ap J.-C) et le «Guide de l'Acupuncture» (Zhen Jiu Zhi Nan), comporte 8 points clé des méridiens curieux, 8 points Hui (Réunion) et les points Xi de «désobstruction». Les classifications despoints selon le livre Nei Jing, très utiles en pratique courante, sont cependant trop détaillées et difficiles à retenir. Les générations postérieures ont complété ces classifications souvent sous forme de poèmes dont le plus connu est la «Chanson des quatre points» citée pour la première fois dans le «Compendium sur l'acupuncture et la moxibustion» (Zhen Jiu Da Cheng en 1601) : « 36 E (Zu San Li)traite la maladie de l’abdomen, 40 V (Wei Zhong) celle des lombes et du dos, 7 P (Lie Que) agit sur la tête et la nuque et l’action de 4 GI (He Gu) s’étend jusqu'au visage et à la bouche.» Les points 36 E (Zu San Li) et 4 GI (He Gu) sont utilisés couramment dans toutes les dynasties. 40 V (Wei Zhong) et 7 P (Lie Que) rarement utilisés actuellement, traitent la douleur dorso-lombaire pour 40 V, latête et la nuque pour 7 P, mais ces techniques de puncture sont difficile à maîtriser. Dans l’antiquité la lombalgie est traitée par la puncture de 40 V (Wei Zhong). La région poplitée mise en extension, est percutée afin de dilater les veines superficielles, puis on procède à une saignée au moyen d’une aiguille triangulaire et d’une ventouse. Cette méthode est relativement efficace en cas delombalgie aiguë mais la puncture de ce point unique ne donne pas de résultat satisfaisant. 7 P (Lie Que) étant localisé entre le processus styloïde du radius et ses tendons, l’arrivée de Qi est difficilement ressentie par le patient et l’effet souvent médiocre. Les praticiens actuels essayent de compléter cette chanson par une nouvelle chanson : «3 IG (Hou Xi) agit sur la tête et la nuque ; 4 GI (He Gu)sur le visage et la bouche ; 6 MC (Nei Guan) sur le cœur et le thorax ; 36 E (Zu San Li) sur l’abdomen ; 6 Rt (San Yin Jiao) au niveau de bas-ventre ; 37 V (Yin Men) sur les lombes et le dos ; 34 VB (Yang Ling Quan) sur le foie et la vésicule biliaire ; 6 TR (Zhi Gou) agit sur les flancs». Lors de mon stage de 3 mois en 1998, dans le service d'acupuncture de l'Hôpital Ruijin du CHU de l'UniversitéMédicale Shanghai II, j’ai saisi l’opportunité de lire les «Propriétés fonctionnelles des points d’acupuncture en poème» dont l’auteur est inconnu. J’ai complété ces textes par des notes explicatives. En fait les points les plus couramment utilisés sont classés en huit catégories : Qi, Sang, Vide, Plénitude, Froid, Chaleur, Vent et Humidité. Dans la pratique, cette classification s’avère très...
tracking img