Coco

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1112 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le commentaire littéraire

Le commentaire n’est pas un exercice très difficile, mais il demande une méthode solide. Selon les instructions officielles, « l’élève compose un devoir qui présente de façon organisée ce qu’il a retenu de sa lecture, et justifie son interprétation et ses jugements personnels. » Respectez toutes les étapes de son élaboration.

Relecture du texte et« commentaire sauvage »

Relisez avec soin le texte à commenter, et procédez à son « commentaire sauvage » au brouillon. Notez en vrac toutes les observations possibles sur le texte : remplissez votre feuille de brouillon d’analyses diverses, d’impressions personnelles, de relevés, de façon spontanée. Un bon brouillon ne ressemble pas à un devoir propre : n’hésitez pas à employer des flèches, descouleurs, et surtout ne rédigez rien… Il n’y a pas de recette toute faite à appliquer : chaque texte est différent, et appelle donc des remarques originales. Certaines, très pertinentes pour un texte, seront sans intérêt pour un autre.

Liste non exhaustive des observations possibles sur un texte :
Genre du texte.
Type de discours.
Etude de l’énonciation (Qui parle à qui ?).
Identificationdes registres.
Structure (paragraphes, strophes).
Analyse de la versification (vers, rimes…)
Métaphores et comparaisons.
Champs lexicaux.
Repères de lieux.
Repères de temps.
Focalisation (=point de vue).
Liens logiques.
Analyse du temps des verbes et de leur valeur.
Verbes d’action/ verbes d’état.
Tournures passives/actives.
Ponctuation.
Longueur et rythme des phrases.Sonorités.
Couleurs.
Sensations et vocabulaire lié aux cinq sens.
Vocabulaire péjoratif/ vocabulaire mélioratif
. Hyperboles (=exagérations).
Métonymies(= fait de désigner une chose par une autre qui lui est proche),
Chiasmes(=croisement de termes)
Personnifications (=transformation d’un élément inanimé en être vivant)
Allégories (=représentation d’une idée sous la forme d’un personnage)Antithèses (=opposition de deux idées dans un même texte)
Oxymores (=expression alliant deux termes qui s’opposent)
Anaphores (= Répétition de la même tournure en début de phrase ou de vers)
Répétitions
Questions rhétoriques.
Vocabulaire abstrait/concret.
Jugements subjectifs/ observations objectives.
…etc…

Ajoutez à cette liste d’observations toutes vos impressions personnelles, etvous aurez déjà une bonne base pour construire votre commentaire !

2. Organisation d’un plan et définition de la problématique.
Il s’agit ensuite de discipliner votre « commentaire sauvage », de manière à constituer un plan organisé. Prenez des couleurs, et regroupez les idées qui vous semblent aller ensemble. Dégagez ainsi deux ou trois grands thèmes qui pourront constituer les grandesparties de votre développement.
Il est plutôt déconseillé de suivre l’ordre des idées du texte : s’il n’est pas absolument interdit, le plan linéaire n’est pas conseillé. (Il vous incite souvent à paraphraser le texte.) Préférez donc un plan thématique, qui met en avant tour à tour les aspects les plus importants du texte.
Essayez de tirer de toutes vos observations désordonnées laproblématique du texte. Pour cela, demandez-vous simplement ce qui fait l’intérêt de l’extrait: s’il a été choisi pour l’examen, c’est bien qu’il a des caractéristiques qui le rendent particulièrement original !

3. Rédaction du commentaire
a. L’introduction
En un seul paragraphe, mais en trois parties distinctes, sa rédaction doit être particulièrement soignée : c’est un passage-clé du commentaire,qui va donner au correcteur une première impression, souvent décisive, de votre travail. Rédigez-la donc au brouillon, elle sera révélatrice de votre compréhension du texte.
La première étape de l’introduction doit présenter l’œuvre, son auteur, son époque, son contexte, éventuellement son courant littéraire. Pour cela, faites bien attention aux indications contenues dans le sujet lui-même....
tracking img