Commentaire apollinaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1803 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Apollinaire, Alcools
« Marie »

Introduction

Guillaume Apollinaire (1880-1918) est l’un des poètes français majeurs du début du XXème siècle. Il est également l’auteur de nouvelles et de romans érotiques, et l’un des précurseurs du surréalisme. En 1913 est publié son recueil Alcools, dont est tiré le poème étudié.
« Marie » paraît d’abord avec de la ponctuation en 1912, mais deux mois plustard, Apollinaire décide de la supprimer. Comme " Zone" et comme " Le Pont Mirabeau", "Marie" est un poème de fin d'amour, inspiré par la rupture d'Apollinaire avec la jeune peintre Marie Laurencin. Mais le poète y mêle aussi, dans les deux premières strophes, des réminiscences d'un amour de jeunesse éprouvé pour une autre Marie, à Stavelot en Belgique, alors qu'il avait dix-neuf ans.
Nous nousattacherons d'abord à la structure du poème : l'étude de la succession des strophes montre que l'évocation de l'histoire d'amour commence par la rupture ; puis elle remonte jusqu'à sa naissance pour suivre ensuite son évolution jusqu'à sa fin. On a ainsi une composition en boucle refermée qui unit étroitement la fin et le début.
La temporalité constituera le deuxième acte de notre lecture. Nousverrons que tel "Le Pont Mirabeau", mais aussi tel "Mai" (poème rhénan écrit en 1901-1902), " Marie" traite du passage du temps et du passage des sentiments ; nous étudierons également ce qui s'oppose à ce passage, la pérennité de la peine.
Enfin, nous examinerons la vision et l'écriture apolliniennes dans leur spécificité comme, le recours aux images ; ainsi que l’indéniable présence demusicalité.

Poème

Vous y dansiez petite fille
Y danserez-vous mère-grand
C'est la maclotte qui sautille
Toutes les cloches sonneront
Quand donc reviendrez-vous Marie

Les masques sont silencieux
Et la musique est si lointaine
Qu'elle semble venir des cieux
Oui je veux vous aimer mais vous aimer à peine
Et mon mal est délicieux

Les brebis s'en vont dans la neige
Flocons de laine et ceuxd'argent
Des soldats passent et que n'ai-je
Un cœur à moi ce cœur changeant
Changeant et puis encor que sais-je

Sais-je où s'en iront tes cheveux
Crépus comme mer qui moutonne
Sais-je où s'en iront tes cheveux
Et tes mains feuilles de l'automne
Que jonchent aussi nos aveux

Je passais au bord de la Seine
Un livre ancien sous le bras
Le fleuve est pareil à ma peine
Il s'écoule et netarit pas
Quand donc finira la semaine

Apollinaire, Alcools

"Marie" est de forme plus classique que bien d’autres poèmes d’Apollinaire : il se distingue par la régularité de ses vers (octosyllabes), régularité qui n’est troublée que par un alexandrin, lui-même tout à fait classique (v.9 : alexandrin régulier avec césure au sixième pied). Ses rimes croisées alternent rimes féminines etmasculines de la manière la plus traditionnelle

I) Un poème d’amour

A. L’énigme de la source d’inspiration

« Marie » est sans conteste un poème dont le thème majeur est l’amour. Il s’inscrit dans une tradition lyrique qui s’inspire ici directement des expériences amoureuses de l’auteur. Mais une énigme subsiste quant à la fameuse « Marie ». Il pourrait en effet s’agir :
- de Marie Dubois avecqui Apollinaire a entretenu une relation en 1899
- ou bien de Marie Laurencen, peintre parisienne et amante d’Apollinaire de 1907 à 1912 (Dont il parle dans le poème Le Pont Mirabeau)

L’énigme n’est donc pas résolue, mais cela a en fait peu d’importance, car le prénom Marie donne un côté universel au poème. En effet, il est très répandu et, comme Ronsard le faisait remarquer, est l’anagrammed’aimer… (en effet en inversant les lettres du verbe aimer on obtient le prénom marie) … donc Finalement, la réalité importe moins que la symbolique.

Nous en apprenons peu ici sur le physique de la jeune femme. Ses mains sont évoquées, certes, mais elles servent à symboliser un passé révolu et entretenir le sentiment de mélancolie : « Et tes mains feuilles de l'automne ». Tout au plus...
tracking img