Commentaire de texte de la dudh

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1202 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La Déclaration des droits de l'homme et du citoyen du 26 août 1789 est le texte qui marque la frontière de l’Ancien Régime. Le texte expose un ensemble de droits naturels, individuels, collectifs et libertés qui concentrent en quelques lignes toutes les principales revendications de la lutte contre le régime absolu. Ce texte représente aussi une des premières pierres du droit constitutionnelmoderne, basé essentiellement sur la description des libertés que l’homme doit pouvoir faire valoir à l’encontre de l’Etat.
La Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen n’a jamais eu de force obligatoire, mais elle a eu une influence considérablement dans le droit constitutionnel des pays européens. Aujourd’hui, elle figure encore à la tête de la Constitution de la Vème République Française.Dans le commentaire suivant j’analyserai le contexte et causes de sa création, les idées générales auxquelles elle fait appel, le contenu de la déclaration et finalement la répercussion qu’elle a eu.

CONTEXTE
La déclaration de droit de l’homme est née dans le contexte de l’Ancien Régime, qui était l’organisation politique et sociale des Etats de l’Europe occidentale et centrale aux XVIIème etXVIIIème siècles. Tout le pouvoir était centré en la personne du monarque. La noblesse et le clergé avaient une position de privilège tandis que le reste de la population (appelé le tiers état) manquait absolument des libertés qu’aujourd’hui on peut considérer indispensables. Le roi dans l’Ancien Régime personnifié le pouvoir absolu, issu directement de Dieu. Cette perception du pouvoir sera laprincipale opposition des révolutionnaires.
La révolution française trouve ses origines idéologiques dans les idées des Lumières, comme mouvement philosophique, et la révolution américaine, comme précédent. Cette révolution est née d’une volonté de changements structurels profonds : enlever le pouvoir au roi et le rendre au peuple. Mais aussi de la crise économique (mauvaises récoltes, disettes,etc.) et des mauvais choix des dirigeants politiques pour s’adapter aux conditions nouvelles. On peut parler de trois causes : philosophiques, économiques et politiques.
Causes philosophiques : avec le Siècle de Lumières, la raison remplace l’autoritarisme et à la tradition. On retrouve la foi dans le progrès et on réclame la liberté dans tous les domaines. Les philosophes donnent une nouvelleperception de la réalité : on proclame la supériorité du rationalisme, la division de l’autorité en trois pouvoirs indépendants (le législatif, l’exécutif, le judiciaire), on parle aussi d’un système parlementaire (à l’exemple de l’anglais), de l’égalité des hommes, la liberté de pensée, d’expression et l’égalité devant la loi ; le libéralisme économique (où on voit l’influence anglo-saxonne).Causes économiques : les années qui précèdent la révolution sont des années de crise économique. Des impôts élevés, surpopulation, des disettes alimentaires et peu de production. Le trésor royal est vide, car les impôts ne rentrent plus et les classes dirigeantes s’opposent à toute réforme fiscale.
Causes politiques : Le pouvoir royal et la noblesse n’écoutent pas aux voix qui demandaient une réformeet continuent à dépenser ce qu’ils n’avaient plus. Pour la nécessité de réformer les impôts et sous la pression du Parlement de Paris Louis XVI convoque les Etats-Généraux le 1er mai 1789 (pour la première fois depuis 1614).
Les Etats-Généraux ne représentaient pas la véritable volonté de la Nation, le tiers état va ressentir le besoin de donner une nouvelle ligne politique. Peu à peu, les «républicains » vont se distancer des institutions héritées de l’Ancien Régime pour s’autoproclamer nouveau souverain du peuple français. C’est l’avènement de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen.

CONTENU
La Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen dessine à l’avance les points généraux qui seront abordés par la première Constitution française. Aujourd’hui encore, la...
tracking img