Commentaire de texte zone, alcools, apollinaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1877 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 avril 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Zone. De « Tu es debout devant le zinc d’un bar crapuleux » (p13) à la fin

On a tenté d’associer A au cubisme mais ne s’inscrit dans aucun courant littéraire
Cubisme caractérisé par déconstruction, éclatement en peinture, A. ici nous peint son ouvrage dont la structure divisée, en pointillés, peut dc être cohérente avec ce courant.
Zone est le premier poème d’Alcools → synthèse de toutesles lignes de force du recueil. Poète lyrique, Apollinaire se sert de ses expériences pour les transcender dans la poésie et non pour non pour donner à son œuvre un caractère biographique.
A. commence sa route par la fin ( un bilan en guise d’introduction, poème encyclopédique)

 il convient de voir en quoi cette écriture de la déconstruction permet-elle d’annoncer la structure del’ensemble du recueil
 comment la simplicité de l’écriture rend-elle compte de la complexité du monde
 Un poète qui se cherche donc mis en mouvement par le tps


Pour rendre compte de la simplicité de son écriture :
Thématique du « tu » (« tu es debout, tu prends») à mettre en parallèle avec le « je » (« J’ai une pitié immense, J’humilie »). Le dialogue des deux entraîne un questionnement del’identité, le poète se cherche (Ø identité du moi, « je est un autre »)
Le « tu » ne renvoie pas au poète. Si le « tu » peut être une adresse au lecteur (masculin ? solidarité masculine via dénonciation de la nature féminine) , il s’agit plus d’un bilan du poète dans lequel chacun de nous pourrait retrouver une part de sa vie. Le poète est un homme parmi les hommes, qui comme eux se cherche. Lepoète est pauvre (polysémique car aussi pauvre en amour // mal aimé), souligné par la rime qui associe « malheureux » à « crapuleux » dans le bar sombre qui regroupe les malheureux.
Rime malheureux et crapuleux d’où une corrélation
Cette image contraste avec « Tu es la nuit dans un grand restaurant ». Opposition qui joue sur les lieux, à mettre en relation avec l’opposition du tps, du « café »qui renvoie au matin à la « nuit ». Il y a deux mondes différents : d’une part un temps qui se déroule, d’autre part celui qu’Apollinaire essaie de retranscrire toujours au présent. Il y a une sorte de généralisation, grâce à un « présent gnomique » pour souligner la banalité du quotidien. Que s’est-il passé du jour où il était au café à la nuit dans le grand restaurant ? Le blanc typographiquequi sépare « Tu prends un café à deux sous parmi les malheureux » et « Tu es la nuit dans un grand restaurant » fait prendre conscience du temps qui fuit sans que l’on sache ce qui s’est passé quand il s’est déroulé.
« Parmi les malheureux ». Différentes interprétations. A cause des femmes : pour oublier son malheur, on va dans les bars. La femme est un des vecteurs du recueil, elle vectorise lepersonnage dans l’espace. La femme est présentée de manière péjorative, elles sont menteuses, elles font « souffrir » ( ≠ méchantes volontairement, car ne se contrôlent pas) Il y a une certaine ironie de la part d’Apollinaire : toutes les femmes sont les mêmes, leur manière de faire souffrir les hommes est inhérente à leur nature. Elles déconstruisent et l’amour et l’amant. Elles ne peuvents’empêcher de déconstruire l’amour. Elles ne peuvent provoquer que du dégoût : « j’ai une pitié… j’humilie » Le poète illustre/ se venge de la nature féminine dans l’anecdote de la fille du sergent de ville. Son corps suscite le dégoût : « rire horrible, mains dures et gercées ». femme = muse négative
Autre thématique en pointillé : celle du corps et des sens. Sollicitation du toucher « Mains dureset gercées, ma bouche » et de l’ouïe « rire horrible ». Annonce le thème du corps et des sens au cours du recueil.
Reprise de la thématique du tps. « Tu es seul, le matin va venir ». Matin associé à la solitude. Nuit associée à une « belle Métive », à la femme. Nuit s’éloigne, la femme aussi. « Les laitiers font teinter leurs bidons dans les rues ». Apollinaire peint un tableau du...
tracking img