Commentaire lettre a la jeunesse zola

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1137 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Intro
Emile Zola, écrivain français du XIXème siècle, naquit à Paris en 1840 et mourut en septembre 1902 pour cause d’asphyxie par l’oxyde de carbone. Il fut le fondateur de l’école naturaliste en littérature et écrivit des ouvrages qui déterminèrent un tempérament épique. Dans le poème en prose Lettre à la jeunesse, (1897) Zola exprime son talent d’écrivain à l’attention de la nouvellegénération. A l’intérieur de ce poème, nous pouvons discerner les différentes valeurs auxquelles la jeunesse doit se référer d’après Zola. Ce poème est donc un bon exemple pour notre objet d’étude « Argumenter, persuader, convaincre » puisque Zola cherche à persuader, par l’utilisation d’arguments, la jeunesse du début du XXème à respecter les valeurs mises en place au siècle précédent. Nous verrons doncdans un premier temps la rhétorique savante qui fait la richesse du poème et dans un deuxième temps, les nouvelles valeurs qui doivent symboliser la jeunesse au début du XXème siècle.
I
Lettre à la jeunesse fut écrit en 1897 par Emile Zola, avec la construction d’un poème en prose.. L’œuvre ne possède donc pas de vers détenant une forme libre. A cette époque, c’est le commencement de l’apogée dupoème en prose. Beaucoup d’écrivain tel que Baudelaire, en font l’éloge. Le poème en prose est associé a l’idée de modernité et de liberté, permettant aux poètes de s’éloigner du carcan contraignant de la rime qui est défini comme « emprisonnant les idées ». Le choix de cette construction du poème n’est donc pas pris au hasard par Zola puisque qu’il retrouve dans le poème en prose son sujet, laliberté. Idée que l’on retrouve à la ligne ??? « Si tu te sens indépendante, si tu peux aller et venir à ton gré, dire dans la presse ce que tu penses, avoir une opinion et l’exprimer publiquement, c’est que des pères ont donnés leur intelligence et leurs sang. » .
Bien que ce poème ne possède pas de vers, ce n’est pas pour autant qu’il est dépourvu de styles littéraires. En effet, on peutremarquer l’existence de figures de styles. Comme par exemple l’anaphore qui se prononce à chaque début de paragraphes (soit quatre fois) avec la répétition de « Jeunesse, jeunesse ! » ; de plus, on peut remarquer l’emploi de métaphores : à la ligne ??? « (…) ce vaste édifice de la science que tu dois continuer à bâtir (…) » ou encore à la ligne ??? « (…) cette fécondité des hommes et de la terre quisaura bien faire enfin pousser la débordante moisson de joie, sous l’éclatant soleil. ». De plus, on observe dans le poème une rythmique grâce aux phrases exclamatives et interrogatives qui participent à une certaine musicalité du poème. On peut donc remarquer la richesse de cet œuvre d’Emile Zola.

II
Nous avons vu la construction du poème, on peut désormais se demander le message que l’auteurcherche à faire passer. En effet, Zola ne fait pas parti de ces poètes romantiques dont la poésie n’est que pour eux un instrument pour exprimer leurs profondes tristesses ; Zola fait partie des poètes qui portent un intérêt à faire bouger les choses à travers leurs œuvres, que ce soit en dénonçant une injustice ou en approuvant un nouveau politicien. Dans ce poème qui, par son intitulé, est adresséà la jeunesse, Zola évoque différentes valeurs qui, pour lui, sont essentielles pour le nouveau siècle. On remarque que l’auteur s’exprime à la jeunesse avec passion, avec conviction. Il cherche à faire prendre conscience en quelques sortes des engagements nécessaires à l’élaboration d’un nouveau siècle remplit d’espoirs. Ceci est confirmé par l’emploi du « je » désignant Zola, le « nous »désignant les autres individus de sa génération et le « tu » désignant la jeunesse. Il y a donc là la sensation d’un sentiment paternel, familier, envers sa « descendance » regroupant tous les jeunes gens.
Zola évoque donc les valeurs qui sont nécessaires selon lui. On peut en compter trois : la première, la valeur du travail, dont les diverses références peuvent se retrouver tout d’abord, ligne 1...
tracking img