Commentaire d'arret

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (854 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
|   | Fiches de cours > Droit > Méthodologie

Exemple d’un commentaire d’arrêt 

17 novembre 2008 Commentaire de l’arrêt Aoukili (1995). Droit administratif.Dans cet arrêt Aoukili rendu parle Conseil d’Etat le 10 mars 1995, les requérants demandent au Conseil d’Etat d’annuler le jugement du tribunal administratif de Lyon rejetant leur requête d’annulation des sanctions prises par leconseil de discipline du collège Xavier - Bichat de Nantua à l’encontre de leurs filles Fatima et Fouzia et confirmé par le recteur d’académie en date du 4 janvier 1994. Ainsi qu’un paragraphe durèglement intérieur du collège concernant le port de signe religieux à l’intérieur du collège par le motif d’illégalité. Le règlement intérieur est-il conforme au principe de légalité régissant le droitadministratif ? Le Conseil d’Etat a répondu positivement à cette question en validant le contenu du paragraphe du règlement intérieur. Celui-ci rappelant seulement les règles limitant le port de signereligieux au collège. Concernant les sanctions, elles sont donc totalement justifiées. Depuis l’arrêt Kherouaa, le Conseil d’Etat contrôle la légalité des règlements intérieurs. Cet arrêt vient confirmerque le port d’insigne religieux est autorisé en milieu scolaire pour les élèves mais il peut très bien être interdit. Dans une première partie, nous verrons la conformité du règlement intérieur auxlois. Puis dans une seconde partie, le règlement intérieur face au droit administratif.1. Conformité du règlement intérieur aux lois.A. Le respect de principes fondamentaux...   Laïcité de laRépublique et de ces institutions. L’article 2 de la constitution du 4 octobre 1958 affirme que la France est un Etat laïque.   la liberté d’expression et d’opinions : Article 10 de la Déclaration des droits del’homme et du citoyen du 26 août 1789 : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble par l’ordre établi par la loi. »   Dans un avis...
tracking img