Communication politique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 65 (16019 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
COMMUNICATION POLITIQUE
BIBLIOGRAPHIE ELEMENTAIRE Les manuels : _ Philippe RIUTORT, Sociologie de la communication politique, Repères. _ Jacques GERSTLE, La communication politique, Armand Colin. _ Grégory DERVILLE, Le pouvoir des médias, PU Grenoble.

Les compléments de manuels : _ Erik NEVEU, Une société de communication ? _ Alain GARRIGOU, L’ivresse des sondages, La Découverte. _ PatrickLEHINGUE, Subunda (sur les sondages).

LE POINT DE VUE SUR LA QUESTION
Chapitre introductif

L’objectif est de comprendre le rôle que joue la communication politique dans la société et plus spécifiquement dans le jeu politique. Images en vrac : la force tranquille, le monopole du cœur, Balladur dans le métro, Sarkozy avec le t-shirt NYPD, Chirac et la croupe des vaches,… La communicationpolitique va jusqu’à des changements physiques (répertoriés par les journaux durant la campagne 2007) ou se traduit par des démonstrations exubérantes dans des émissions de variété ou de talk-show.

L’idée que la communication politique est partout est d’autant plus forte que ce fait est mis en avant par la classe politique elle-même : rarement, elle est glorifiée ; plus souvent, elle est évoquée entant que contrainte. Le Monde 2 (Janvier 2005) sur La nouvelle génération des quinquagénaires : tous insistent sur l’importance qu’a acquis la communication politique dans la politique. François Hollande dit arriver à la politique en même temps que la télé arrive dans les foyers ; Martine Aubry met en avant un changement de la politique par la communication politique, et fait en même tempsréférence à un âge d’or où seules les idées et les programmes suffisaient à faire élire. Le rapport entre les agents de la vie politique et la communication politique est ambigu : la communication peut paraître comme illégitime, mais est utilisée par tous. L’émergence de la communication politique provoque l’émergence d’un nouvel espace social où interviennent des instituts de sondages ou encore desconseillers en communication,… Patrick CHAMPAGNE : imposer un candidat par la communication politique plutôt que par ses idées ou son poids dans un parti (théorie qui s’applique postérieurement à Ségolène Royal).

Est-ce que la communication politique marche ? Ca marche pour celui qui gagne : celui qui perd se voit reprocher sa mauvaise communication politique (comme pour justifier que lacommunication politique est électoralement rentable). Ex : Victoire du NON au Référendum sur la constitution européenne alors que le OUI était surreprésenté dans les médias. L’idée que la communication politique est importante est forte mais peu fondée : il n’y a aucune efficacité pratique. L’efficacité est plutôt à chercher du côté symbolique : le rôle social de la communication politique est reconnu par lesacteurs du jeu politique (politiciens, journalistes politiques,… (Cf. Jean-Baptiste LEGARVE et sa thèse Les conseillers en communication politique). Son efficacité tient dans l’importance qu’elle tient dans le champ politique contemporain, et non pas à sa nature même. Les budgets des élections de 1988 (353 millions d’euro) et de 1995 (426 millions d’euro) attestent de cette importance croissantede la communication politique. Selon Jean-Baptiste LEGARVE, ce processus a été assez court : 50 ans environ.

Bob FRANKLIN Packaging politics (1984) pense que la communication politique, en Grande-Bretagne comme ailleurs, domine tout. Il met en avant trois faits : Les hommes politiques utilisent de + en + les médias pour vendre des leaders mais aussi des politiques (ex. du Labour est assezéclairant à ce sujet).

-

Les gouvernements et les administrations se servent des médias pour mettre en forme leurs politiques. De + en + de moyens financiers et humains y sont consacrés : à titre d’exemple, le gouvernement anglais est le plus gros acheteur d’espace publicitaire en Grande-Bretagne.

Pour Bob Franklin, il existe cinq facteurs explicatifs : La génération actuelle n’est pas...
tracking img