Comparez dans leur forme et leurs objectifs les deux débuts d'oeuvre de laclos et frears, les liaisons dangereuses

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (558 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les Liaisons dangereuses, roman épistolaire publié en 1782 par Choderlos de Laclos, sont une oeuvre phare du XVIIIème siècle. Cette peinture du libertinage a suscité de multiples adaptationscinématographiques, dont celle de Stephen Frears en 1988. Malgré une évidente fidélité à son modèle, le cinéaste prend quelques libertés dont le générique est un exemple. On comparera dans leur forme et leursobjectifs les deux débuts d’oeuvre, et on constatera que le cinéaste propose une attaque beaucoup plus frontale que le romancier.

Dans le roman de Laclos, c’est Cécile de Volanges qui faitl’ouverture. C’est le modèle de la jeune fille juste sortie du couvent, et déjà destinée au mariage. Elle fait dans sa lettre à une amie d’enfance le récit léger et superficiel de sa nouvelle existence.Celle-ci se caractérise par un luxe - meubles précieux, activités artistiques, domesticité...- qui renvoie à la vie des aristocrates au XVIIIème siècle et permet ainsi de contextualiser le récit. Mais c'estaussi l'existence vide d'un être privé de libre-arbitre, et dont l'avenir est déjà dessiner. La forme épistolaire donne au lecteur une inévitable impression de sincérité. Cécile s'épanche, et lessentiments qu'elle exprime acquièrent, par la lettre, la caution de la vérité. Cette lettre traduisant toute la naïveté d'une jeune fille élevée à l'écart du monde, et qui tombera bientôt dans les piègesles plus grossiers, est le moyen pour Laclos de brosser le tableau de la condition féminine à son époque.
Enfin, l'auteur amorce également l'intrigue : l'ingénue Cécile évoque son prochain mariageavec un inconnu. La trame narrative est donc déjà dessinée.

Frears prend le contre-pied de Laclos; à la jeune Cécile, personnage falot, succèdent deux grands maîtres du libertinage, la Marquise deMerteuil et le Vicomte de Valmont. Si l'époque et le mileu social se devinent aux mêmes indices - domesticité abondante, costumes somptueux, bijoux précieux, appartements luxueux... -, au-delà du...
tracking img