Compte rendu entretien semi directif

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4593 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
ENTRETIEN ET COMPTE RENDU

SOMMAIRE :

IntroductionPage 3
RetranscriptionPage 4
Analyse méthodologiquePage 11
Analyse sociologiquePage 12

I.INTRODUCTION :

J'ai choisi d'interroger Daniela, une femme de trente trois ans d'origine argentine. Je connais Daniela depuis quelques années maintenant puisqu'elle est mariée à Charles, un voisin et ami de la famille. Son parcoursm'a intrigué car elle dispose aujourd'hui d'une situation confortable, une situation familiale stable (mariée,deux enfants de trois ans et 6 mois) et un poste à responsabilité (responsable financier) alors qu'il y a à peine huit ans, Daniela ne parlait même pas un mot de français.
La prise de contact s'est fait très naturellement, je suis rapidement passer à son domicile pour lui demander sonaccord et elle a tout de suite acceptée. Nous avons convenu d'une entrevue le surlendemain dans l'après midi puisque, étant en congé parental, elle disposait de suffisamment de temps libre.
L'entretien s'est déroulé le jeudi 24 mars dans l'après midi chez l'enquêtée. Nous étions installées dans le séjour, sans aucun dérangement.
J'ai décidé d'axer l'entretien sur les difficultés que Daniela a purencontrer dans la société française causées par son origine,dans ses relations humaines.

II.RETRANSCRIPTION:

Question 1 : Alors, est-ce que tu peux me raconter un peu le contexte familial dans lequel tu as grandis ?

Réponse 1 : [D'un ton neutre] Euh donc oui le contexte familial. Donc ma famille c'est euh maman, papa, une sœur aînée de trois ans plus grande que moi et un frère plus jeune de5 ans. Donc ma mère et mon père sont psychologues. Ils ont fait des études universitaires. Ma mère est née à la campagne et mon père est né en ville. Donc ma mère est partie de sa famille pour aller vivre, après le mariage, dans la ville où il est originaire mon père. Donc euh voilà ils se sont mariés jeunes, ils ont fait des études universitaires ensemble après le mariage et c'était l'époque dela dictature dans les années 70. A cette époque c'était très dur...[Pause] Donc en gros voilà c'est ça, mes parents ont travaillé dans le secteur public et aussi en cabinet privé et euh bon ils ont souvent plus d'un travail car c'est souvent le cas là bas pour les psychologues d'avoir un ou deux travail, donc voilà. Nous on habitait en ville, en centre ville dans une grande maison et j'ai fait desécoles privées, mon frère et sœur aussi. J'ai pu faire des études de langue, de l'anglais dans un institut privé . Disons qu'on appartenait à une classe moyenne mais avec beaucoup de sacrifices de ma mère surtout parce que ma mère et mon père se sont divorcés et c'est surtout ma mère qui assumait toutes nos dépenses. Donc on a pu avoir accès à toutes ces choses mais avec les sacrifices de mamère.

Q2 : Donc finalement tu dirais que tu n'es pas issue d'une famille aisée?

R2 : Non pas du tout ! Du tout du tout! [« non » de la main] Ma mère était fille des gens de la campagne qui n'avait pas fait du tout l'école et, et mon père, ses parents avaient fait l'école mais eux non plus ils n'avaient pas beaucoup d'argent ni d'héritage important. C'était des employés, un employé de banque etsa maman était secrétaire dans une université privée.

Q3 : Et tu as fais quoi comme études en Argentine?

R3 : Donc moi j'ai fini mes études, bon j'ai fait l'école des bonnes soeurs disons euh primaires et secondaires et après j'ai fait la fac sciences économiques. J'ai étudié la gestion d'entreprise pendant cinq ans.

Q4 : Ensuite tu es arrivée en France …

R4 : Donc après, oui en effetj'ai...[Elle réfléchit] Non j'ai travaillé quand même un an en Argentine et après j'ai rencontré Charles, mon mari qui est français. Je l'ai rencontré là-bas et c'est en voulant continuer ma relation avec lui que je suis venue en France en fait.

Q5 : Et tu n'avais pas d'autres projets, au départ, mis à part Charles?

R5 : Bah non [Elle réfléchit] En fait il y avait euh, oui il y avait un...
tracking img