Compte rendu lecture cursive, l'attrape-coeurs de J.D. Salinger

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2827 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 novembre 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
Compte rendu lecture cursive
L’attrape-coeurs de Jérome David Salinger.
Traduit de l’américain par Annie Saumont.




1. Commentaire du titre du roman : l’attrape-coeurs.

Si on analyse simplement les deux mots qui composent le titre du roman de Salinger on peut imaginer qu’il s’agit peut-être d’un moyen ou d’une méthode, que va nous dévoiler l’auteur à travers une histoire, pourattraper les coeurs (spirituellement parlant bien sûr).
Sans avoir lu le roman et juste en lisant le titre, nous n’avons aucune indication sur le contenu de ce livre et la porte reste ouverte à toutes les suppositions.
Généralement le coeur dans la littérature symbolise l’amour. Il est le siège de toutes les passions. C’est donc vers une connotation romantique que ce titre, l’attrape-coeurs me faitpenser.
Il est fort probable que l’auteur a cherché à séduire le lecteur en utilisant ce titre que je trouve accrocheur. En tout cas, rien ne peut laisse deviner, à celui qui va le lire, le thème difficile, qu’est le passage de l’adolescence à l’âge adulte, qui est traité dans ce livre



2. Rapports entre le titre et la couverture du livre.

En lisant le titre du livre et en regardant lacouverture rouge de ce roman, on pourrait penser qu’il s’agit d’une histoire passionnelle peut être sentimentale et certainement tragique ou compliquée à cause de toutes ces courbes noires qui ont l’air de suivre un chemin difficile : loin de la ligne droite et simple.
En fait, une couverture rouge pour le roman de J.D.Salinger est très bien pensée. Le choix de cette couleur n’est pas anodin car lerouge est une couleur vive souvent associée au feu ou au sang ou encore à la passion et c’est surtout une couleur qui attire le regard.
Cette couleur accrocheuse nous fait remarquer ce roman parmi tous les livres qui se trouvent sur l’étagère de la librairie et nous fait tendre la main pour le prendre et le voir de plus près.
Le rouge peut aussi indirectement nous indiquer que le contenu de cetouvrage ne peut être que passionnant. Les méandres noires dessinées sur la couverture nous donnent envie de savoir ce qu’elles veulent dire et ce qu’elles peuvent symboliser.
Ce n’est que lorsqu’on lit le livre et que l’on se plonge dans l’univers du narrateur et héros de l’histoire que l’on découvre que les lignes noires sinueuses qui balafrent le rouge de la couverture, pour moi, représentent,l’esprit torturé et les difficultés de vie de Holden Caulfield un adolescent en grande souffrance et détresse psychologique.
La couverture du livre, de part le choix de sa couleur et des dessins abstraits qui la décore nous interpelle et nous donne envie de découvrir ce que son auteur a décidé de nous raconter.



3. Etude de la première page du roman :

Incipit de l’attrape-coeurs deJ.D.Salinger :
« Si vous voulez vraiment que je vous dise, alors sûrement la première chose que vous allez me demander c'est où je suis né, et à quoi ça a ressemblé ma saloperie d'enfance, et ce que faisaient mes parents avant de m'avoir, et toutes ces conneries à la David Copperfield, mais j'ai pas envie de raconter ça si vous voulez tout savoir.»

Le narrateur de ce roman est également le hérosprincipal de cette histoire écrite à la première personne. Dans l’attrape-coeurs, le narrateur Holden Caufield rejette dès les premières lignes, dans son incipit, toute référence au roman traditionnel en citant pour cela comme exemple le roman de Dikens ¨David Copperfield¨. Il se pose plutôt comme un ¨anti-héros¨.
Holden est un adolescent ultra sensible et révolté de seize ans qui se fait expulserde sa pension pour ¨gosses de riches¨ en Pennsylvanie et qui, au lieu de rentrer chez lui, débarque en pleine nuit à New York.
C’est à travers le récit chronologique des trois journées qu’il va passer à errer dans la ¨grande pomme¨ que notre héros va nous raconter sa vie et cela même s’il s’en défend : «... je ne vais pas vous défiler ma complète autobiographie...».
En fait, c’est à travers...
tracking img