Compte rendu ouvrage olivier wiviorka

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 26 (6302 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 août 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction :

Le débarquement en Normandie a été considéré comme un des évènements majeurs du XXe siècle et surtout un tournant capital dans le déroulement de la Seconde guerre mondiale car la campagne qui s’engageait le jour du débarquement visait à abattre le IIIe Reich. Cependant en raison de l’intérêt qu’a suscité cette opération militaire, la bibliographie du sujet a été plusqu’abondante et tout un mythe s’est crée autour du débarquement. De plus on a l’impression que la question a été étudié dans sa totalité, a partir de se constat Jean Quellien pose à juste titre une question à savoir si : « Fallait-il, pour autant, consacrer un ouvrage supplémentaire à un sujet ayant déjà fait l’objet d’une masse considérable d’écrits ? »[1]. Pour répondre à cette question on peut commencerpar signaler qu’en général le Débarquement en Normandie n’a jamais vraiment été analysé dans sa globalité, tous les aspects ont plus ou moins été étudié, seulement aucun ouvrage ne proposait de synthèse de ceux-ci et comme le souligne Antoine Picardat[2] « à force d’être pointues, les études finissent par faire perdre de vue les problèmes d’ensemble. ». L’originalité de l’auteur a donc été deréaliser une synthèse sur le sujet, en étudiant le problème dans sa globalité c'est-à-dire « des origine à la libération de Paris, en intégrant l’ensemble des points de vues » et surtout en «envisageant la pluralité des aspects économique, militaires (…), sociaux »,[3] mais également diplomatiques et politiques (fréquemment négligé). De plus, il apporte de nouvelles connaissances sur le sujet ens’appuyant sur des sources américaines et britanniques inexploitées. Mais son but principal a surtout été de « retrouver la guerre »[4] telle qu’elle a été vécu, il a ainsi jugé nécessaire de démystifier le débarquement et de rétablir la vérité sur des légendes encore bien présentes dans les mémoires.
J’ai choisit cet ouvrage car je porte un grand intérêt à cette opération militaire concernant laNormandie, mais je n’avais pas encore eu l’occasion de lire une véritable synthèse complète sur le sujet. De plus, après avoir lu la quatrième de couverture j’ai été curieuse de savoir quels étaient réellement ces mythes que l’auteur voulait démentir au sujet du débarquement en Normandie.

Ce livre intitulé  « Histoire du débarquement en Normandie : Des origines à la libération de Paris (1941-1944) » aété écrit par Olivier Wieviorka, un spécialiste de la Seconde guerre mondiale, il est paru en 2007 chez l’édition du Seuil, dans la collection L’Univers historique. Cette maison d’édition crée en 1935, est l’une des plus prestigieuses en France. Elle a pour vocation de vulgariser les connaissances et de " Publier des ouvrages qui permettent de comprendre notre temps et d’imaginer ce que le mondedoit devenir. "[5] La collection « L’Univers historique » a été rattaché à cet éditeur au début des années 70. Chaque ouvrage de cette collection traite d’un sujet précis dans une période bien délimité, le but est d’apporter une étude en profondeur et bien détaillée sur un sujet historique. Il constitue donc un outil de travail intéressant pour approfondir un sujet. De plus leur lecture estgénéralement claire et accessible dans le sens où il s’agit d’ouvrages destiné à ceux qui s’intéresse à l’histoire, cependant leur lecture est parfois un peu difficile pour le grand public, car il faut avoir déjà une certaine connaissance sur la période (dans notre cas, il faut avoir des connaissances sur la Seconde guerre mondiale afin de resituer le Débarquement). Dès le début de l’ouvrage OlivierWieviorka souligne que la « segmentation de la production historique » ne permettait pas d’avoir une vision d’ensemble sur le sujet, c’est donc une synthèse aussi complète que possible que l’auteur nous propose ici. De plus comme l’écrit il l’écrit « un gouffre sépare donc la réalité historique des mythes diffusés après la Seconde Guerre mondiale », il ne remet pas en cause la production...
tracking img