Conflit yougoslavie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 32 (7969 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Quelle importance ont joué les minorités dans le conflit en ex-Yougoslavie ?

Le tracé des États s'est souvent fait sans prendre en compte les différentes ethnies présentes au préalable. Des peuples ont ainsi été séparés par une frontière, et se retrouvent alors mélangés à une ethnie différente et plus nombreuse que la leur ; ceux-ci se trouvent donc en position minoritaire, formant ainsi uneminorité nationale. Certaines ethnies ont réussi à s'intégrer à leur nation et à y vivre en tolérance. Mais, quand ce n'est pas le cas, elles peuvent poser des problèmes d'ordre économique ou géopolitique pouvant engendrer des sentiments nationalistes. Pour traiter ce sujet, nous prendrons l'exemple de l'ex-Yougoslavie qui regroupe plusieurs ethnies différentes en un seul état.

Qu'est-cequ'une minorité nationale ?

La définition de minorité nationale est utilisée dans divers documents internationaux, notamment dans la Convention-cadre du conseil d'Europe pour la protection des minorités nationales et dans la Convention européenne des droits de l'homme. Mais les auteurs de ces textes, pour éviter d'être bloqués par des divergences insurmontables, ont renoncé à fournir unedéfinition du terme, ce qui laisse à chaque État la possibilité de l'interpréter à sa manière. En fait, toutes les tentatives pour formuler une définition unanimement acceptée de la notion se sont soldées par un échec. Il existe toutefois une définition assez largement répandue et qui, malgré son caractère officieux en matière internationale, semble faire autorité. C'est celle qui figure dans larecommandation 1201 adoptée le 1er février 1993 par l'Assemblée parlementaire du Conseil de L'Europe, et qui demandait aux États membres d'adopter un protocole additionnel à la Convention européenne des droits des droits de l'homme sur les droits des minorités nationales. L'article 1er de la Proposition de protocole annexée à cette recommandation comportait une définition précise, qui s'inspirait engrande partie de celle proposée en 1979 par Francesco Caporti dans un rapport rédigé au nom de la sous-commission des minorités de l'ONU :
L'expression «minorité nationale» désigne un groupe de personnes dans un État qui:a. résident sur le territoire de cet État et en sont citoyensb. entretiennent des liens anciens, solides et durables avec cet État c. présentent des caractéristiques ethniques,culturelles, religieuses ou linguistiques spécifiques d. Sont suffisamment représentatives, tout en étant moins nombreuses que le reste de la population de cet État ou d'une région de cet État e. sont animées de la volonté de préserver ensemble ce qui fait leur identité commune, notamment leur culture, leurs traditions, leur religion ou leur langue.
1) LE FAIT MINORITAIRE EN YOUGOSLAVIE
1.1L’emprise des deux grands empires
L'idée de réunir les Slaves du Sud (Yougoslaves) en un seul État apparaît dans la première moitié du XIXes. Elle se base sur les affinités linguistiques entre Serbes, Croates et Slovènes (éventuellement aussi Bulgares); selon une approche romantique, de celles-ci découleraient également des affinités culturelles et politiques. Dans une Europe où le principe desnationalités se développe peu à peu, le Risorgimento italien et l'unité allemande fournissent des modèles éloquents. La première ébauche d'un rapprochement des Slaves du Sud est fournie par les Provinces Illyriennes de l'Empire napoléonien, de 1809 à 1814, où Slovènes et Croates, regroupés sous l'étiquette «illyrienne», font cause commune face aux influences allemande et italienne. Cette étiquette estréutilisée dans les années 1830-1840 par les patriotes croates en opposition avec le nationalisme hongrois. Le traité de Berlin (1878) freine ce mouvement en accentuant la mainmise austro-hongroise sur les Balkans. Les Slaves du Sud de la double monarchie sont morcelés sur le plan administratif, ce qui rend une action politique commune difficile. La Serbie et le Monténégro sont des États...
tracking img