corpus

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (344 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 octobre 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
Ce corpus soumis à notre étude se compose de quatre début de pièces de théatres , Le Barbier de Séville de Pierre _ Augustin Caron de Beaumarchais qui est une comédie. Un chapeau de paille d'Italied'Eugène Labiche. Quand deux dictateurs se rencontrent d'Eduardo Manet. Ainsi que On ne badine pas avec l'amour d'Alfred de Musset. Le texte théatral a divers représentations ( du XVIIème siècle ànos jours) nous allons développer les principales fonctions d'une scène d'ouverture et nous en souligneros l'originalité.

Ces textes présentent un thème commun, ils nous montre les différentesscènes d'ouverture tout en remplissant leurs fonctions à savoir informative et incitative. Le début d'une pièce de théatre est le seuil par lequel le spectateur entre dans l'oeuvre, elle doit présenterle lieu, le temps, l'action et les personnages. Certaines scènes d'ouverture sont originales et nous donne les informations indirectement comme dans la pièce de Beaumarchais , elle remplie sesfonctions car il nous apprend dés le début qu'il s'agit d'un comte " de la cour " (l.3) il en fait donc partie, il voit une femme "elle a coutûme" (l.1/2). Il parle d'une femme " le coeur de Rosine " (l.7).Le dramaturge utilise la forme de monologue pour nous donner les informations. Le public comprend faciliment le contexte. A la différence du premier texte, Musset met en place un début de scèneinhabituelle, il est prononcé par le choeur qui nous parle de "messer blazius" (l.1) qui est gouverneur (l.21). On sait qu'un certain Pardican va revenir ce qui incite le spectateur à rester attentif à lasuite. "Il est reçu docteur..... Il revient" (l.11) Il nous présent les différentes information sous forme de tyrade. Le public apprend tout de Blazius. La pièce d'Eugène Labiche nous présente une scèned'ouverture sous forme de dialogue quant à Eduardo Manet il utilise une voix OFF. On en déduit donc que le spectateur en apprend sur les personnages au fur et a mesure. Leurs fonctions sont tout...