Corpus

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1973 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
 Dans « La vie errante », le jeune Zénon, promis à la cléricature, quitte les terres du « plat pays » pour courir le monde. Il découvre une Europe affligée de mille fléaux, des hommes dressés les uns contre les autres, meurtris par toutes sortes de maux. Mais ni les épidémies de peste qui ravagent les populations, ni les guerres qui achèvent de les décimer, n’arrêtent Zénon. Son intelligencevive, sa soif de savoir, sa curiosité, toujours insatisfaite, son esprit critique, le poussent à poursuivre sa route. En quête d’aventures spirituelles, il ne perd pas de vue pour autant ses passions et s’adonne à la médecine, aux sciences, à la philosophie et à l’alchimie (à laquelle le roman doit son titre). Mais des bruits circulent sur cet homme étrange, en butte aux persécutions. Zénon estcontraint de fuir.

L'Oeuvre au noir dont les héros balancent, à son image, entre goût de la connaissance et tentation de la chair.

Le roman retrace l'histoire de toute la vie de Zénon, médecin, alchimiste et philosophe, au XVIè siècle, période de transition entre le Moyen-âge et la Renaissance.
La 1ère partie "La vie errante", nous raconte ses voyages : parti de Bruges où il a suivi des étudesthéologiques qu'ils trouvent bien limitées, il choisit d'étudier, lors de ses pérégrinations, les sciences, la médecine et l'alchimie. Il se forge alors une réputation inquiétante (surtout à cause de ses écrits) qui le force sans cesse à fuir les persécutions.
La 2è partie "La vie immobile" nous livre un Zénon qui retourne à Bruges sous un nom d'emprunt, où il devient médecin dans un couvent. Il ydevient l'ami, le confident d'un prieur éclairé avec lequel il a de nombreux entretiens philosophiques.
L'auteur nous présente à travers l'histoire de Zénon, un 16è siècle sombre où l'intolérance, le despotisme régnaient en maître. C'est l'époque de l'Inquisition où athéisme et hérésie étaient punis de tortures et de morts atroces, où les épidémies, les nombreuses guerres et la famine tuaient.Dans ce siècle baigné par un obscurantisme véhiculé et entretenu par l'Eglise, émergeaient quelques êtres suprêmement intelligents, curieux, ouverts qui, par leurs nouvelles connaissances scientifiques, remettaient en cause toutes les croyances moyen-âgeuses, et risquaient ainsi la mort, jour après jour, à cause de leurs opinions.
C'est un roman très dense, très profond, très riche, pleind'intelligence, imprégné de questions philosophiques. L'écriture de Marguerite Yourcenar est d'une rigueur, d'une précision magnifique, son érudition immense.
Un roman historique à ne pas laisser de côté, un très, très grand classique, un chef-d'oeuvre.
J’y retrouve cet humaniste, cette intelligence raisonnée et libre, véhiculés par le personnage de Zénon, penseur ouvert dans cette périoded’obscurantisme.
Zénon est un chercheur au sens pur du terme : il expérimente, cherche à découvrir comment fonctionne le corps humain, la voûte céleste, quelles sont les propriétés des métaux, des minéraux, des végétaux. Et par ce biais c'est la nature humaine qu'il finit par analyser. Médecin, alchimiste, philosophe, Zénon est un homme aux multiples facettes mais pour l'Eglise c'est un hérétique dont les écrits,considérés comme dangereux, sont une menace.

Le caractère principal de ce roman, Zénon, est un médecin, alchimiste et philosophe qui vit au 16eme siècle en Europe. Ce siècle est marqué par un fanatisme religieux extrême (extermination des Anabaptistes à Münster), des catastrophes naturelles comme la peste et l'avènement de nombreuses idées nouvelles (Paracelse, Copernic), aussi au niveau de lasexualité (adamisme, plus de liberté). Zénon, un adepte du socratisme, est le prototype du contestataire qui doute, mais qui exprime partout et ouvertement ses idées sur le monde existant. A cause de son franc-parler il est considéré comme un danger pour l'ordre politico-religieux existant. Ses discussions avec les maîtres du monde sont on ne peut plus éloquentes: personnellement, ils...
tracking img