Corrig d.m. romantisme / classicisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3976 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 mars 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Voici uniquement le contenu attendu - ce corrigé n’est pas rédigé à l’exception de quelques paragraphes.
Dans vos copies, tout doit être rédigé, y compris l’insertion des citations.

Corrigé D.M. romantisme / classicisme - 1ES1 & 1S1 - 2008/2009

Une introduction présente le corpus, montre qu’on a compris
le principal (raison d’être du corpus, contexte historico-culturel...) et reprend laquestion :

Introduction rédigée : Le corpus réunit cinq poèmes du XIXe siècle : « le Vallon », issu des Méditations poétiques que Lamartine fit publier en 1820 ; « El Desdichado » poème appartenant au recueil de Nerval Les Chimères paru en 1854 ; les trois poèmes de V. Hugo, intitulés « Parfois lorsque tout dort... », « Souvenir de la nuit du 4 » et « Réponse à un acte d’accusation » fontrespectivement partie des Feuilles d’automne (1830), des Contemplations, (1834) et des Châtiments (1852). Nous constatons que ces poèmes couvrent la première moitié du siècle, période d’instabilité politique, d’agitation sociale et de développement industriel. La révolution du siècle précédent et les mutations de ce siècle troublent les écrivains et les artistes et donnent ainsi naissance auromantisme. Victor Hugo en exprime les principes, pour le théâtre surtout, dans la « Préface » de Cromwell et, pour la poésie, dans la « Réponse à un acte d’accusation », de la section Aurore du recueil Les Contemplations. C’est essentiellement par le rejet des règles classiques (XVIIe siècle) et de l’ordre bourgeois que se définit l’esthétique romantique. Le poète exprime ses sentiments, faitl’expérience de la solitude, éprouve le mal du siècle, communie avec la nature, se révolte aux souffrances du peuple et vit une quête spirituelle. Nous allons voir dans quelle mesure chaque thème est représenté dans ces poèmes.

Il est plus judicieux d’organiser sa réponse de façon thématique
dans la mesure où un même thème peut se retrouver dans plusieurs poèmes.

1. Les thèmes caractéristiques duXIXe siècle.

➢ Le moi, lyrisme, analyse de soi, complaisance dans l’exposé de ses émotions et sentiments :

⇨ Les marques de la première personne jalonnent trois de ces textes ; le poète est donc sujet et objet de sa poésie :
- Lamartine, « Le Vallon » : adjectifs possessifs : « Mon » (V1) ; « mon » (V.7), « mes » (V.13) « mon » (V.15), pronom complément « moi » (V.3) ; « me » (V.8),« m’ » (V.18), pronom pers. sujet : « j’ » (v. 23), 25, 26, 33) ;
- Nerval, « El Desdichado » : « Je suis » (V.1) ; « ma » « mon » (V.3) ; « m’ » (V.5)... « j’ » (V.12)
- Hugo « Parfois lorsque tout dort » : « je », (V.1, 3, 5, 7, 9, 10 ) ; « moi » (V.10) forme tonique de la première personne ;

⇨ On observe aussi le corollaire des marques de la 1ère personne : l’expression dessensations et sentiments :
▪ La mention du siège des émotions : le coeur et l’âme
- Texte A : 3 occurrences de « coeur » : 1er et dernier mot du « Vallon » + V. 29 : au milieu du poème ; « âme » (V. 15, 20, 29, 37). A partir du V.37, l’âme devient destinataire du discours : pronom de reprise «  tu », « t’ » « toi », nombreuses marques de la 2e personne dans les 7 derniers quatrains,comme un dédoublement du locuteur.
- Texte B : « coeur » (V.7)
- Texte C : « âme » (V.8)
▪ L’expression d’une souffrance :
- Texte A : expression de la lassitude ; le poète est désabusé ; il n’attend plus rien de la vie : « lassé » (V.1), « même de l’espérance » (V.1) ; « voeux » (V.2). Expression d’un achèvement : « n’ira plus » ; « s’est écoulée » (V.13) ; « n’aura pasréfléchi » (V.16) ; « l’ombre du passé » (V.34). Recherche de l’oubli : 7e strophe : « le calme du Léthé » (V.26), « oublie » (V.27), « oubli » (V.28) qui seul apporterait la « félicité » Expression d’une sensibilité exacerbée : « J’ai trop vu, trop senti, trop aimé dans ma vie » (V.25) qui a épuisé le poète. Attente de la mort...
- Texte B : gradation : « le Ténébreux, - le Veuf -...
tracking img